Un parachèvement attendu

 © Photothèque Pour la Ville, la piste multifonctionnelle comble un besoin d’une population en pleine expansion.
© Photothèque
Pour la Ville, la piste multifonctionnelle comble un besoin d’une population en pleine expansion.

Piste multifonctionnelle à Notre-Dame-de-l’Île-Perrot

Les autorités perrotdamoises en auront vu de toutes les couleurs pendant le processus menant à la réalisation d’une piste multifonctionnelle sur le boulevard Saint-Joseph Sud : des grenouilles en gestation, et des expropriations l’ont notamment ponctué. L’infrastructure est aujourd’hui opérationnelle.

« Je suis très heureux d’inaugurer officiellement ce nouveau segment de piste multifonctionnelle qui améliore les conditions de déplacement actif pour nos résidents. Il s’agit d’une des interventions prioritaires établies en 2011 par le conseil municipal dans le Plan directeur du réseau cyclable. Cette connexion répond à un besoin de la population et favorise le transport actif entre les secteurs nord et sud de la ville, en toute sécurité », a indiqué Normand Pigeon, conseiller municipal.

Les coûts de réalisation de cette piste multifonctionnelle ont été couverts à 55 % par deux subventions du gouvernement provincial par le truchement du Programme Véloce et du Programme d’aide gouvernementale aux modes de transport alternatifs à l’automobile. La Ville a également reçu une subvention du Centre local de développement Vaudreuil-Soulanges versée dans le cadre du programme Pacte rural II. « Nous remercions la députée provinciale actuelle, Marie-Claude Nichols, ainsi que son prédécesseur, Yvon Marcoux, pour leur soutien constant. Un gros merci également au Centre local de développement (CLD) et aux autres acteurs locaux qui ont contribué à la réalisation de ce beau projet sur le territoire de Notre-Dame », a précisé Danie Deschênes, mairesse de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot. Pour cette dernière, la mise en place d’un couloir entre la piste et la voie carrossable est un atout de taille pour assurer la sécurité des usagers de la nouvelle infrastructure. « Je suis rassurée pour les enfants qui vont ou qui reviennent du centre Notre-Dame de Fatima qui n’auront plus à être tout près des voitures », commente l’élue.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *