Un délinquant sexuel écope de 9 mois

Benoit Lépine a été condamné à une peine de 9 mois de détention.

Coupable de leurre et de possession de stupéfiants, Benoit Lépine a été condamné à 9 mois de détention le vendredi 24 août au palais de justice de Valleyfield.

Benoit Lépine a échangé des messages via internet avec ce qui croyait être une adolescente. Toutefois, l’homme de 47 ans ignorait que mon interlocutrice était en réalité une policière. Lorsque les policiers de la Sûreté du Québec ont procédé à son arrestation, le père de famille se rendait à un rendez-vous qu’il avait fixé avec ce qui croyait être une adolescente.

À la suite de son arrestation, les agents ont effectué une perquisition au domicile de Benoit Lépine. Sur place, les policiers ont mis la main sur quatre kilos de cannabis.

Lors du prononcé de la sentence, les avocats, Me Jean-François Chénard, en défense, et Me Hélène Langis pour le Directeur des poursuites criminelles et pénales, ont présenté à la juge Marie-Chantal Doucet une suggestion commune. «Il y a un facteur aggravant important, souligne Me Langis. Il était en route pour aller rencontrer une adolescente. En réalité, c’était une policière, mais il l’ignorait à ce moment.»

Benoit Lépine a immédiatement pris le chemin du centre de détention. (Photo: gracieuseté)

La confection d’un rapport présententiel a jadis été demandée par le tribunal. Dans le document, il y est inscrit que Benoit Lépine présente un risque de récidive, mais que la démarche qu’il a entreprise avec le Centre d’intervention en délinquance sexuelle vient atténuer ce facteur. Toutefois, les juristes ont qualifié le rapport de positif.

«Si ça avait été votre adolescente de 14 ans, comment vous sentiriez vous en tant que père», questionne Benoit Lépine la juge Marie-Chantal Doucet en prononçant la sentence.

Par conséquent, dans un but de dénonciation et de dissuasion, Benoit Lépine a vu la juge Doucet lui imposer une peine de neuf mois de détention. Une multitude de conditions ont également été ordonnées par la magistrate. «En plus de votre détention, je vous condamne à  également à exécuter 180 heures de travaux communautaires et à une période de probation de deux ans dont la première avec suivi, indique la juge Doucet.

Registre des délinquants sexuels

En plus de la détention et de la probation, Benoit Lépine ne peut se trouver dans un parc public ou une zone publique où l’on peut se baigner s’il y a des personnes âgées de moins de seize ans ou s’il est raisonnable de s’attendre à ce qu’il y en ait, une garderie, un terrain d’école, un terrain de jeu ou un centre communautaire, à l’exception d’un aréna pour assister aux parties de hockey de son fils pour les cinq prochaines années. Également, il lui est formellement interdit de posséder des armes pour les 10 prochaines années et il voit son nom être inscrit au Registre des délinquants sexuels à perpétuité.  

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *