Trois employés de Sanivac mettent à profit leur formation de premiers soins

Le printemps dernier, la formation de premiers soins de trois employés de l’entreprise de Notre-Dame-de-L’Île-Perrot Sanivac a porté fruit.

Jonathan Paquette, Rock Lamontagne et Jean-Paul Blanchette. Photo Courtoisie

En effet, alors que Jonathan Paquette, Rock Lamontagne et Jean-Paul Blanchette et travaillaient sur le terrain du côté de Montréal, ils ont vu un homme s’effondrer au sol près d’eux.

Rapidement, le trio a joint les services d’urgence, et a amorcé les manœuvres de réanimation cardio-respiratoire. Ils ont exécuté chaque étape telle que le prescrivent les cours de premiers soins, en gardant leur sang-froid, jusqu’à l’arrivée des ambulanciers.

L’importance d’être outillé

À titre d’employeur, Sanivac accorde une importance toute particulière à outiller ses employés pour réagir promptement dans des situations de ce genre.

« C’est un sujet qui nous tient à cœur. Nous nous devons d’offrir la formation de premiers soins à un nombre minimum d’employés, mais nous dépassons les standards à ce niveau-là. Nous avons également des EpiPen, un défibrillateur et des systèmes de douches pour les yeux et le corps. La sécurité est très importante chez nous », laisse savoir Carole-Ann Kelly, de Sanivac, fière de savoir que ses employés ont pu mettre à profit leur formation pour aider une personne en détresse.

Selon la Société de Sauvetage du Québec, seulement 2% des québécois suivent une formation en RCR chaque année.

 

À propos de l'auteur

Stéphanie Lacroix

Directrice de l'information

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *