Saint-Lazare : Hugo Castonguay, candidat au poste de conseiller du district numéro 4

photo-hugoHugo Castonguay est le plus jeune des candidats pour le poste de conseiller du district numéro 4. L’étudiant en architecture aura 18 ans trois jours avant l’élection.

Aussitôt que l’annonce d’une élection partielle à Saint-Lazare a été faite, les voisins d’Hugo Castonguay lui ont suggéré de se présenter. Impliqué dans l’aile jeunesse d’un parti politique et dans les conseils étudiants, le candidat veut apporter du sang neuf au sein du conseil municipal de sa ville.

« Je me suis impliqué beaucoup en politique. Je n’ai pas peur de représenter la population. Je suis né à Saint-Lazare et je veux m’impliquer dans ma communauté. Je ne suis jamais déménagé, cela va bientôt faire 18 ans que j’habite Saint-Lazare », formule Hugo Castonguay, qui saisit sa première chance de s’impliquer dans sa communauté.

Ses engagements

Outre les dossiers jeunesses, le candidat est soucieux des pistes cyclables de sa ville. Il aimerait connecter la piste cyclable du chemin Sainte-Angélique à l’école du nouveau développement. Les dépenses des deux dernières années le préoccupent également.

«Les dépenses pour le nouvel hôtel de ville, la caserne de pompier et l’édifice des travaux publics, on ne peut plus rien faire. Au lieu de critiquer et d’aller de l’arrière, j’irais de l’avant. Pour mon  mandat, si quelqu’un arrive avec de grosses dépenses, c’est certain que je vais m’opposer tout de suite, parce que les résidents de Saint-Lazare sont tannés », avance le candidat.

S’il est élu, Hugo Castonguay aimerait mettre de l’avant un comité consultatif de jeunes qui donneraient leur opinion.  « On a le comité consultatif des aînés, je ferais la même chose pour les jeunes. Je connais des personnes qui veulent s’impliquer à Saint-Lazare, mais ils ne savent pas comment. Je veux vraiment que d’autres jeunes s’impliquent », affirme le candidat.

Pour la diversité

Hugo Castonguay veut être à l’écoute de toute la population, mais plus particulièrement, il désire donner une voix aux jeunes. Présent dans les séances du conseil, depuis trois mois, il n’a pas pris le micro pour dénoncer les situations, car il dit privilégier une approche plus constructive.

« Le conseil a besoin de quelqu’un qui va apporter des opinions fraîches à la table. C’est bon aussi d’avoir de la diversité en termes d’âge. Je ne veux pas juste être à l’écoute de la jeunesse. Je veux être à l’écoute de tout le monde de mon district », explique le candidat disant avoir fait beaucoup de porte-à-porte les deux derniers week-ends pour discuter avec les gens.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *