Restera-t-il des travailleurs de la santé pour le futur hôpital de Vaudreuil-Soulanges?

 

© Photothèque

Québec a annoncé en mars dernier la construction d’un hôpital dans Vaudreuil-Soulanges. Cinq mois plus tard, l’administration de l’Hôpital du Suroît, situé à Salaberry-de-Valleyfield, se voit dans l’obligation de fermer une unité pour cause de manque d’effectifs.

 

Selon les informations données par le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie Ouest (CISSSMO) le manque de main-d’œuvre expliquerait la fermeture. L’employeur fait savoir que les congés de maternité ainsi que des départs à la retraite ont un impact sur les opérations. Cependant, il est permis de se questionner à savoir comment le CISSSMO compte réagir puisque du personnel sera nécessaire lorsque l’Hôpital de Vaudreuil-Dorion sera opérationnel.

Le CISSSMO déjà en préparation

Dominique Fontaine, agente d’information à la Direction des ressources humaines, des communications et des affaires juridiques au CISSSMO, un plan est déjà en élaboration afin d’attirer des travailleurs de la santé au futur hôpital. « Le CISSS de la Montérégie-Ouest travaille déjà à l’élaboration et la mise en place de démarches d’attraction et de rétention en vue de combler les besoins de main-d’œuvre du futur hôpital, souligne Mme Fontaine. De plus, afin d’agir en amont, l’établissement veillera à collaborer étroitement avec différents partenaires tels les lieux d’enseignement, les différentes fédérations professionnelles du territoire, le ministère de la Santé et des Services sociaux et le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. »  

Toujours selon l’agente, le fait de travailler dans un hôpital à la fine pointe de la technologie sera une attraction supplémentaire qui pourrait faciliter l’embauche. « L’Hôpital de Vaudreuil-Soulanges se voudra à la fine pointe de la technologie basée sur les meilleures pratiques en matière de soins et de services, mentionne Dominique Fontaine. Ce qui aura sans contredit un pouvoir d’attraction auprès des effectifs médicaux et du personnel. On y favorisera un milieu de travail et d’apprentissage stimulant permettant le développement des compétences et la rétention du talent. De nouveaux services y seront offerts, ce qui attirera assurément une relève de nouvelles expertises interdisciplinaire au sein de nos équipes. »

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *