Quand la glace et les activités hivernales font bon ménage

Sports d’hiver et glace. Des conseils de la Croix-Rouge

Pour bien profiter des activités de plein air en hiver, la Croix-Rouge canadienne a émis quelques conseils aux amateurs de sport hivernal afin qu’ils pratiquent ceux-ci en toute sécurité.

Épaisseur de la glace

Avant de s’aventurer sur les rivières ruisseaux et lacs gelés, informez-vous de l’épaisseur de la glace. Pour patiner ou marcher sur la glace, celle-ci doit avoir un minimum de 15 cm (6 pouces) d’épaisseur. Pour jouer au hockey sur la glace, elle devrait mesurer au minimum 20 cm (8 pouces) et pour rouler sur la glace en motoneige, l’épaisseur doit être d’au moins 25 cm (10 pouces). La couleur de la glace peut aussi donner une indication de sa solidité. Une glace bleu pâle est synonyme de dureté. Une glace blanche opaque est deux fois moins solide que la glace bleu pâle.

Restez au chaud

Couvrez la peau exposée au froid, comme vos doigts, vos joues, vos oreilles et votre nez.

Couvrez votre tête en portant un chapeau.

Sachez comment reconnaître les symptômes de situations d’urgence liées au froid comme les engelures et l’hypothermie, et soyez prêts à réagir.

Si vos vêtements sont mouillés, changez-les pour des vêtements secs le plus rapidement possible.

Portez des couches de vêtements tissés serrés en laine ou en tissus synthétiques.

Hydratez-vous. Buvez beaucoup de liquides chauds pour aider le corps à conserver sa chaleur, mais évitez la caféine ou l’alcool.

Restez en sécurité pendant les tempêtes hivernales

L’hiver est souvent magnifique, mais la météo peut changer rapidement. Demeurez en sécurité tout au long de la saison en établissant un plan, en préparant une trousse d’urgence et en connaissant les risques dans votre collectivité.

Si possible, évitez de vous déplacer pendant les tempêtes et écoutez la météo locale si vous devez sortir.

Habillez-vous convenablement pour aller à l’extérieur.

Sachez comment reconnaître les symptômes de situations d’urgence liées au froid comme les engelures et l’hypothermie, et soyez prêts à réagir.

Vérifiez si les membres de votre famille, vos amis et vos voisins ont besoin d’une aide particulière.

Sur la route

La conduite en hiver apporte son lot de défis. Il est aussi important d’adopter une conduite adaptée aux conditions hivernales que de préparer son véhicule pour l’hiver. Avant de prendre la route, écoutez la météo, assurez-vous que votre réservoir est au moins à moitié rempli et préparez une trousse que vous garderez dans votre véhicule en cas d’urgence.

Motoneige sur glace

Chaque année, des motoneigistes perdent la vie dans des accidents tragiques qui auraient pu être évités. Les motoneiges sont des véhicules qui peuvent circuler à très grande vitesse dans un milieu naturel présentant des dangers de toutes sortes. Les motoneigistes risquent donc de se blesser ou même de mourir en cas de collision ou d’immersion en eau froide. Question de bien planifier vos sorties, la Croix-Rouge canadienne émet quelques conseils de sécurité.

Familiarisez-vous avec le terrain et portez un équipement de protection adéquat. Évitez de circuler en motoneige dans l’obscurité, car il est plus difficile de détecter les conditions dangereuses. Vérifiez toujours l’état de la glace (voir critères ci-dessus). Lorsque l’épaisseur de la glace est vérifiée, respectez la signalisation. Celle-ci vous indiquera quand et où l’épaisseur de la glace est sécuritaire pour vos activités.

Portez un casque, un vêtement de flottaison individuel (VFI) en cas d’immersion accidentelle et des vêtements appropriés aux conditions, afin de prévenir les gelures et l’hypothermie.

Ayez un équipement de sauvetage, comme des pics à glace, une corde, un téléphone cellulaire (dans un contenant étanche) et une trousse de secours à votre disposition en cas d’urgence. Il est également bon de vous munir d’une lampe de poche, d’allumettes hydrofuges ou d’un briquet, d’une boîte à outils, de bougies ainsi que d’une couverture de survie.

Ne consommez pas d’alcool avant ou pendant une sortie en motoneige et reportez votre sortie si vous êtes fatigué.

Veillez à être accompagné lors de toutes vos sorties en motoneige. Déplacez-vous toujours en présence d’au moins une autre motoneige de sorte que l’on puisse vous porter secours au besoin.

Suivez la rive et gardez une distance de 15 mètres entre les motoneiges.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PUBLICITÉ