Pour ou contre les pitbulls ?

Dans de nombreuses municipalités, les chiens dangereux sont considérés comme des nuisances. Photothèque
Dans de nombreuses municipalités, les chiens dangereux sont considérés comme des nuisances. Photothèque

Chiens dangereux – Les attaques de pitbulls ou d’autres chiens dangereux défraient les manchettes depuis quelques semaines déjà. La suspicion envers ces chiens montent partout. Quels sont les règlements en place dans la région pour ces races?

Il y a un an, un adolescent jouait au tennis à proximité du Collège Bourget. En voulant récupérer une balle dans la rue, il s’est fait attaqué par deux chiens de type pitbull. Le jeune homme est sorti marqué de sa rencontre. Il a subi une reconstruction du visage et il vivra avec des cicatrices permanentes.

Selon Bruno Beaulieu, sergent de la Sûreté du Québec, les attaques de pitbull ne sont pas légion dans la région. Or, affirme-t-il, les attaques menées par ce type de chiens font beaucoup plus de ravages que pour les autres races. « On assiste assez fréquemment à des morsures de chien. Des coureurs qui se font attaqués par exemple mais c’est souvent assez mineur. Dans mon expérience, les attaques de pitbulls nécessitent souvent des chirurgies », explique le policier.

Responsabilité municipale

Dans la majeure partie des cas d’attaques, les forces de l’ordre n’ont que seul recours les différentes réglementations municipales. Or, celles-ci varient beaucoup d’une municipalité à une autre et la majorité impose des amendes aux contrevenants.

Dans plusieurs municipalités locales, les propriétaires de chiens doivent se procurer une licence annuelle, en plus de tenir leur animal en laisse (mesurant au maximum deux mètres) lorsqu’ils se trouvent sur la voie publique.

Si certaines Villes règlementent la quantité d’animaux que les citoyens peuvent posséder dans un même logement, lbeaucoup de municipalités ont un règlement concernant la dangerosité des animaux. Un chien qui aurait mordu ou attaqué une personne ou un autre animal ou qui, lorsqu’il se trouve à l’extérieur du terrain de son propriétaire, manifesterait de l’agressivité en grondant, en montrant les crocs, en aboyant férocement ou en agissant de toute autre manière qu’il pourrait mordre ou attaquer, serait considéré comme dangereux.

À Vaudreuil-Dorion

À la suite des nombreux événements des dernières semaines concernant les chiens de type pitbull, le conseil municipal de la Ville de Vaudreuil-Dorion a amorcé une réflexion à propos, plus spécifiquement, de la réglementation existante sur les chiens dangereux.
Le Règlement no 1510 concernant les chiens et les chats est déjà en application à Vaudreuil-Dorion.
Les articles 12.1 et 12.2 visent spécifiquement les chiens dangereux et les chiens d’attaque ou de protection.

« Nous allons former un comité qui va analyser ce règlement. Nous voulons resserrer la réglementation, mais le faire en discutant avec des gens qui travaillent, au quotidien, auprès de chiens : propriétaires de chenils, vétérinaires, SPCA, etc. Nous agirons en ayant en main toutes les informations qui nous permettront de prendre une décision éclairée et efficace. Nous tenons à avoir un règlement qui est réaliste à appliquer et fonctionnel », a mentionné le maire Guy Pilon.
Un nouveau projet de réglementation sur les chiens dangereux devrait être déposé à l’automne.

Portrait de la situation dans Vaudreuil-Soulanges

Dans les municipalités

Chiens de type pitbull acceptés  

Sainte-Marthe
Saint-Polycarpe
Très-Saint-Rédempteur
Pointe-des-Cascades
Rivière-Beaudette
Saint-Lazare
Rigaud
Saint-Zotique
Pincourt
Terrasse-Vaudreuil
L’Île-Perrot
Vaudreuil-sur-le-Lac
Vaudreuil-Dorion
Coteau-du-Lac

Chiens de type pitbull défendus

Sainte-Justine-de-Newton
Saint-Clet
Saint-Télesphore
Les Cèdres
Notre-Dame-de-l’Île-Perrot
Les Coteaux

 

À lire aussi: 

SPCA: Abandons à la hausse

Doit-on bannir les pitbulls?

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

1 commentaire

  1. Remi Brazeau

    LATEST NEWS ON POTENTIALLY DANGEROUS DOGS:
    Following the latest press release from the city of Vaudreuil-Dorion,
    “Vaudreuil-Dorion, le 16 juin 2016 – À la suite des nombreux évènements des dernières semaines concernant les chiens de race pitbull, le conseil municipal de la Ville de Vaudreuil-Dorion a amorcé une réflexion à propos, plus spécifiquement, de la réglementation existante sur les chiens dangereux. ”
    the SPCA West’s desire is to work with the municipality to promote long term solutions that will attack the problem directly at the source and will not include the abolition of certain breeds of dogs, but rather will focus on education and accountability of the guardians of these dogs.
    numerous studies and projects have taken place in the past, all conducted by canine professionals, vets and other provincial authorities, and all proved without a doubt that banning a breed in particular simply does not work.
    We wish to see implementation of regulations that will focus on education and accountability, stronger laws on cruelty to animals, sterilization, and permanent identification. we believe this will have a far greater and sustainable impact.
    the community deserves to live in safety and harmony with the animals around us, and it is together that we will succeed at finding a true solution.
    DERNIÈRE NOUVELLES, DOSSIER CHIENS DE GRANDE PUISSANCE :
    Suite au dernier communiquer de la ville de Vaudreuil-Dorion,
    “Vaudreuil-Dorion, le 16 juin 2016 – À la suite des nombreux évènements des dernières semaines concernant les chiens de race pitbull, le conseil municipal de la Ville de Vaudreuil-Dorion a amorcé une réflexion à propos, plus spécifiquement, de la réglementation existante sur les chiens dangereux. ”
    La SPCA Ouest se réjouit de voir que la municipalité se préoccupe de la sécurité de ces citoyens, et met de l’avant des efforts afin de trouver les meilleures solutions possibles pour y parvenir.
    La SPCA Ouest désire travailler de concert avec la municipalité afin de promouvoir des solutions long terme qui attaquent le problème directement à la base et qui n’inclues pas les abolitions de certaines races de chiens, mais plutôt mettra l’emphase sur l’éducation et la responsabilisation des gardiens de ces dis chiens.
    Comme on le sait déjà, de nombreuse études et projets ont été réalisés dans le passer par plusieurs professionnels du domaine canin et par d’autre provinces, et prouvent sans le doute que bannir une race en particulier ne fonctionne pas.
    On souhaite la mise en place de règlements axés sur l’éducation et la responsabilisation, des lois plus sévères sur la cruauté envers les animaux, la stérilisation et l’identification permanente. Ceci aura un bien plus grand impact et ce de façon durable.
    La communauté mérite de vivre en sécurité et harmonie avec ces animaux de compagnie, et c’est ensemble que nous réussirons à y arriver.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *