MANQUE À GAGNER DE 1 M$ en 2019 POUR SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE

Sainte-Anne-de-Bellevue.

Suite au communiqué de la ville de Montréal qui annonçait une diminution de la quote-part pour Sainte-Anne-de-Bellevue de 1,16 M$, le conseil de ville veut clarifier les choses.

En effet, l’administration Plante-Dorais (ville de Montréal) a déposé, le 8 novembre dernier, son budget 2019 de l’agglomération de Montréal. Celui-ci limite la hausse du budget 2019 à 3,9 % par rapport au budget 2018. Cela représente pour les villes liées une augmentation en moyenne de 2 % de la quote-part.

Pour ce qui concerne la Ville de Sainte-Anne-de-Bellevue, le montant de la quote-part pour l’année 2019 est de 7,5 M$. Il s’agit donc d’une diminution d’environ 1,16 M$ par rapport à l’année 2018.

Cette nouvelle qui semble plutôt bonne de prime abord ne doit pas être surestimée selon la mairesse. « Certe, c’est une diminution réelle de notre quote-part. Ainsi, il pourrait sembler que nous ayons un surplus. Cependant, les citoyens de Sainte-Anne-de-Bellevue doivent considérer les pertes de revenus causées par le transfert de l’Hôpital Sainte-Anne. Nous avions des revenus du Fédéral importants avant le transfert » dit Mme Paola Hawa, maire de Sainte-Anne-de-Bellevue, rejointe par téléphone.

Dans le scénario de 2017 prévoyant les quotes-parts 2017-2019, cette augmentation n’était pas prévue. Pour l’année 2019, une quote-part de 6,5 M$ avait été envisagée. Cet écart défavorable de 1 M$ s’explique principalement par le déficit de 86,2 M$ de l’agglomération de Montréal en 2017.

Transfert de l’Hôpital Sainte-Anne

En marge du budget d’agglomération 2019, l’administration municipale tient à rassurer les citoyens.  Le plan de restructuration financière de la Ville de Sainte-Anne-de-Bellevue, mis en place à la suite du transfert de l’hôpital Sainte-Anne, se poursuit comme prévu dans l’entente-cadre avec le gouvernement du Québec conclue le 29 juillet 2016. La Ville de Sainte-Anne-de-Bellevue a reçu à ce jour un montant total de 8 596 M$ du gouvernement du Québec. À ce montant, s’ajoutera un dernier versement de 1 824 M$en 2019. Ce sera donc un total de 10,4 M$ comme prévu dans ladite entente.

Des conséquences pour les citoyens

Interrogée sur les conséquences possibles d’un tel manque à gagner, Mme Hawa reste confiante. Elle ne prévoit pas de conséquences autres que les diminutions possibles au niveau des travaux et du maintien des infrastructures.

« Nous sommes sur la bonne voie de voir la concrétisation de la mise en œuvre de notre plan de restructuration financière à court et à long terme. Toutefois, il nous reste beaucoup de travail à faire afin de relever tous les défis financiers auxquels la Ville fait et fera face au cours des prochaines années. Nous sommes confiants dans l’avenir et nous avons fait la preuve que notre plan de restructuration est solide et a produit des résultats concrets, tel qu’anticipé », a conclu Mme Hawa.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *