Les employés de la SAQ déclenchent une grève surprise

Toutes les succursales de la SAQ sont en grève pour le reste de la journée. Les activités devraient reprendre le 27 octobre à 9 h. (Photo : Guillaume De Chantal)

Sans convention collective depuis 19 mois, les employés de la Société des alcools du Québec (SAQ) ont déclenché une grève le vendredi 26 octobre à 14 h.

Par communiqué, Katia Lelièvre, présidente du SEMB-SAQ (CSN), explique que la grève-surprise est dans le but de dénoncer le train de mesures disciplinaires imposées à des salariés qui exercent des moyens de pression légaux et pacifiques.

« Nous avons tenté d’interpeller la SAQ pour lui faire comprendre qu’elle jetait de l’huile sur le feu en tentant de briser notre solidarité, indique Mme Lelièvre. La réponse de l’employeur a été de mettre encore plus de pression sur les salariés, avec des mesures disciplinaires et des menaces. Dans notre syndicat, c’est clair, lorsque l’employeur s’en prend injustement à un de nos membres, c’est à nos 5500 membres qu’il s’en prend et c’est tous ensemble que nous nous y opposons. »

Les négociations pour le renouvellement de la convention collective, échue le 31 mars 2017, ont débuté en janvier 2017. Le SEMB-SAQ (CSN) souhaite notamment améliorer la conciliation famille-travail-vie personnelle, obtenir davantage de stabilité pour 70 % de ses membres à temps partiel ou occasionnel et des augmentations salariales permettant de protéger leur pouvoir d’achat.

Le 28 septembre dernier, les membres du SEMB-SAQ (CSN) ont voté en faveur d’une banque de 18 journées de grève à être utilisées au moment opportun. Trois journées de négociation en présence de conciliatrices sont prévues la semaine prochaine.

Selon les informations disponibles, les succursales de la SAQ seront ouvertes le samedi 27 octobre dès 9 h.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *