Le terrain du futur hôpital dézoné

Québec confirme que le terrain choisi pour la construction du futur hôpital de Vaudreuil-Soulanges bénéficiera d’une autorisation d’usage pour des fins autres que l’agriculture, le lotissement et l’aliénation. Ainsi, la future construction pourra y être érigée.

Cette démarche, conforme à la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles, réjouit les élues provinciales de la région et le ministre de la Santé Gaétan Barrette. «Le site qui a été choisi est le seul à offrir l’espace nécessaire pour la construction de cet hôpital d’envergure et son accessibilité, commente le ministre de la Santé Gaétan Barrette. Nous voulions éviter le scénario vécu dans d’autres régions en forte croissance démographique qui se sont retrouvées avec des établissements enclavés. Ce vaste projet s’inscrit dans nos efforts des dernières années pour doter le Québec d’infrastructures de santé nettement plus modernes et optimisées pour mieux répondre aux besoins actuels et futurs de la population.»

Pour Lucie Charlebois, députée de Soulanges, ministre déléguée, bonifiera la qualité de vie ainsi que l’accès aux services de santé pour la population. «Le plus important, c’est qu’il bénéficie d’un appui considérable de notre communauté. Sa construction représentera un gain d’une grande importance puisque la demande en matière de services de santé affiche une croissance notable en raison de divers facteurs démographiques. L’autorisation vient consolider le choix du terrain, et ce, parallèlement au processus d’acquisition. Chaque étape menant à sa construction est essentielle et j’en suis heureuse pour les gens de Soulanges», laisse savoir Mme Charlebois.

La députée de Vaudreuil, Marie-Claude Nichols ne cache pas sa fierté également en lien avec cette nouvelle étape. «Ce projet porteur pour la région est une priorité pour moi. Cette nouvelle étape qui se concrétise, mentionne la dame politique. La présence d’un hôpital ne peut que contribuer à la vitalité d’un milieu comme Vaudreuil-Soulanges, en fournissant à nos citoyens des services de santé de la plus grande qualité, près de chez eux, et dans un environnement de pointe.»

Rappel

Le site qui accueillera l’hôpital de Vaudreuil-Dorion est situé en bordure du chemin de la Cité-des-Jeunes. Initialement annoncé par la députée de Soulanges pour être en fonction en 2022, le projet a été repoussé de quatre ans afin de faire place à une construction du double de la capacité prévue.

Lors de l’annonce de la construction, qui a eu lieu le 22 mars dernier, le projet a reçu un accueil mitigé par les personnes présentes. Sur les réseaux sociaux, les utilisateurs ont dénoncé le report de la construction et nombreux ont été les gens qui ont dénoncé la situation.

Le maire de Rivière-Beaudette et préfet de la MRC de Vaudreuil-Soulanges Patrick Bousez avait une position nuancée. « Ce que l’on retient, c’est que c’est un investissement majeur de 1,5 milliard de dollars. On double la superficie; on ne peut que s’en réjouir. Cependant, ce qui nous attriste, c’est l’échéancier. Qu’est-ce qui s’est passé depuis 2010? », se questionnait-il.

La réaction était semblable du côté de Denis Lapointe, président de la Fondation du Centre Hospitalier Vaudreuil-Soulanges. « Je suis content, on attend depuis longtemps. C’est sûr qu’il y a une déception parce que la livraison est repoussée de 4 ans par rapport à l’échéance initiale de 2022. Mais on double la superficie, alors je pense que ça vaut la peine d’attendre et que la population en sort gagnante», avait-il formulé.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *