Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) manifeste pour leurs droits

Photo Guillaume De Chantal

Le mardi 27 novembre 2018, le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) de Vaudreuil-Dorion a entamé une manifestation. Il s’oppose à la loi votée pour le retour au travail des employés et ont marché du bureau de poste de la rue Lotbinière pour se rendre jusqu’au bureau de M. Peter Schiefke, député fédéral.

La grève déclarée à 7 heures du matin et qui s’est poursuivi jusqu’à l’heure du midi visait à manifester à Peter Schiefke leur frustration quant à la loi votée pour le retour au travail. Cette colère était aussi adressée à M. Schiefke lui-même pour son vote quant à cette loi.   

Des conditions difficiles

Le STTP parle de conditions de travail difficiles, de conditions injustes pour des employés avec emplois précaires, à temps partiel, des problèmes d’équités salariales, l’augmentation des colis qui augmente la charge de travail, le temps supplémentaire, l’augmentation des accidents de travail causée par la fatigue, etc.

Quant à M. Peter Schiefke qui n’était pas présent à son bureau, mais plutôt à Ottawa, il s’est empressé de justifier sa prise de position quant à ce débat. Il dit comprendre les réclamations faites par le STTP et, pour ce même motif, croit nécessaires les mesures mises en place. Cette loi votée prévoit aussi la mise en place d’un médiateur qui puisse assurer le bon déroulement des négociations.

Cependant, il se dit aussi concerné pour les personnes les plus vulnérables. « Les motifs qui m’ont poussé à voter pour la loi du retour au travail sont avant tout parce que nous sommes concernés par les personnes les plus vulnérables. Nous comprenons très bien les réclamations du STTP et souhaitons pouvoir arriver à une entente, mais nous devons aussi penser aux personnes qui souffrent de cette situation. Pensons aux personnes âgées qui se disent inquiètes pour leur chèque ou leur médication, mais encore à ces PME qui sont dépendantes des services postaux et qui, dans ce temps de Noël, risquent de grosses pertes causées par le manque de services » dit le député fédéral au téléphone avec conviction.

Dans la vidéo ci-dessous, vous pouvez entendre les deux parties.   

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *