Le Parti québécois subi de cuisants revers dans la région

Samuelle D. Henri et Philipp Lapalme ont été défaits. (Photo Facebook)

Les électeurs de Vaudreuil-Soulanges ont dit non au Parti québécois (PQ). Philipp Lapalme (Vaudreuil) et Samuelle D. Henri (Soulanges) ont obtenu chacun, seulement 10 % de la confiance des personnes habilitées à voter.

Rapidement lorsque les premiers résultats du suffrage ont commencé à être connus, il était évident que les candidats péquistes n’étaient pas dans la lutte. Si en 2014 le PQ avait récolté 18 241 votes pour l’ensemble de la MRC de Vaudreuil-Soulanges, l’élection de 2018 a permis au PQ d’obtenir uniquement 7299 votes.

“Cela a été une expérience unique et extraordinaire. Même si nous n’avons pas obtenu les résultats escomptés, je suis tout de même fier de la campagne que j’ai accomplie dans Vaudreuil “, soulligne Philipp Lapalme.

Dans la circonscription de Beauharnois, qui était considéré comme un château fort péquiste, la candidate Mireille Théôret a elle aussi subi un cuisant revers. Alors que le comté était défendu par le député Guy Leclair depuis plus de 10 ans, les citoyens de Beauharnois se sont plutôt rangés derrière le candidat de la Coalition avenir Québec, Claude Reid. Celle qui aspirait à devenir la première députée provinciale dans le comté de Beauharnois a obtenu 21,83 % du suffrage pour un total de 6 976 votes.

Finalement, dans la circonscription d’Huntingdon, la candidate péquiste Huguette Hébert a obtenu le quatrième rang avec un total de 3182 votes.

Les résultats du PQ dans la région est similaire à ceux de l’ensemble de province. Notons qu’à la suite de l’élection 2018, le PQ n’a plus le statut requis pour être considéré comme un parti politique puisque la formation n’a réussi qu’à faire élire que neuf députés.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *