La Super-Lune de sang attire les regards

MMC lune éclipse
La Super-Lune de sang, immortalisée par Richard Germain à 23 h 16. Photo Richard Germain

Ils étaient nombreux, ceux qui, dimanche soir, avaient les yeux rivés vers le ciel. Ils ont vu un phénomène qui ne se produit que très rarement, le dernier de la sorte remontant à 1982. Il s’agit de la Super-Lune de sang.

Le phénomène est causé d’une part par le fait que la Lune s’est retrouvée au point le plus proche de la Terre que son orbite lui permet. Elle est alors apparue 30 % plus lumineuse et 14 % plus grande. D’autre part, la Terre étant parfaitement alignée avec Lune et le Soleil, une éclipse s’est ensuivie. Cependant, quelques rayons de lumière, déviés par l’atmosphère de la Terre, ont continué de l’éclairer, teintant la Lune d’une couleur rouge-orangée.

Nombreux sont ceux qui ont voulu capturer le moment en images. Pour les passionnés de sciences, c’était une occasion à ne pas manquer. C’est le cas du résident de Pointe-des-Cascades Richard Germain, plusieurs fois gagnant du Concours de photographie Art de la Physique de l’Association canadienne des physiciens.

Dimanche soir, il était prêt. « Je ne pouvais pas utiliser mon télescope principal pour faire cette photo; son champ de vision est trop étroit pour une Super-Lune, même avec un réducteur de rapport focal. J’ai donc utilisé une lunette de guidage avec une qualité optique quelque peu amoindrie pour élargir mon champ de vision », partage le passionné de sciences. Il s’agissait d’un objectif D80 mm, longueur focale de 600 mm, f/7.5, qu’il a monté en parallèle sur le télescope principal.

Richard Germain a immortalisé le phénomène à 23 h 16 dimanche.

La prochaine Super-Lune de sang ne devrait pas survenir avant 2033.

 

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PUBLICITÉ