La nouvelle mission de l’Hôpital Sainte-Anne

hopitalDans le cadre de sa nouvelle mission de Centre d’hébergement de soins de longue durée, l’Hôpital Sainte-Anne accueillera des bénéficiaires de la région dans les prochains mois.

La cession de l’Hôpital Sainte-Anne au réseau de la santé et des services sociaux du Québec a été officialisée le 30 mai, à l’occasion d’une conférence de presse réunissant le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, le ministre responsable des Affaires autochtones et député de Jacques-Cartier, Geoffrey Kelley, le ministre des Anciens Combattants et ministre associé de la Défense nationale, Kent Hehr, ainsi que le député fédéral de Lac-Saint-Louis, Francis Scarpaleggia.

Les élus ont entre autres confirmé la nouvelle vocation de CHSLD de l’établissement, prévoyant un accès prioritaire aux anciens combattants.

Utilisation des lits

« L’Hôpital Sainte-Anne, qui compte 446 lits, accueille de la clientèle civile provenant des territoires de Montréal et de la Montérégie. Tout en maintenant les soins et services aux anciens combattants, nous allons maximiser les espaces disponibles, et utiliser l’expertise de l’établissement pour répondre aux besoins de plusieurs clientèles », a déclaré Gaétan Barrette


Les lits de l’Hôpital Sainte-Anne seront répartis comme suit :
– La clientèle des anciens combattants
– 32 lits d’hébergement pour la région de la Montérégie, et éventuellement 128 lits seront disponibles pour cette région
– 96 lits provenant de l’installation Grace Dart (Montréal) à l’automne 2016
– Par la suite, les autres lits seront dédiés à la région de Montréal

« La collectivité locale bénéficiera de l’expertise distincte de l’Hôpital Sainte-Anne en matière de prestation de soins de longue durée aux vétérans. C’est une excellente nouvelle pour la région. Il convient toutefois de préciser que tous les vétérans admissibles continueront d’avoir une priorité d’accès aux soins et aux services exceptionnels de l’Hôpital Sainte-Anne, et que le Ministère continuera de travailler en étroite collaboration avec le gouvernement du Québec pour s’assurer que les vétérans qui ont servi notre pays reçoivent le support et les soins dont ils ont besoin et qu’ils méritent », a exprimé Kent Hehr.

Enfin, le ministre Barrette a conclu : « Il s’agit d’une excellente nouvelle pour les régions de la Montérégie et de Montréal. Utiliser l’Hôpital Sainte-Anne pour développer dès maintenant plusieurs nouvelles places en hébergement aura assurément des effets positifs sur les réseaux des deux régions. De plus, ce nouveau milieu, qui permettra de libérer des lits d’hôpitaux occupés par des patients dont les soins actifs sont terminés, aura pour effet d’améliorer l’accès pour les patients en attente d’une hospitalisation, que ce soit en chirurgie ou en médecine ».

Une excellente nouvelle pour Vaudreuil-Soulanges

Lucie Charlebois est enchantée des détails annoncés ce matin à l’Hôpital Sainte-Anne, qui auront un impact réel dans la région.

À titre de Ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie et de Ministre responsable de la région de la Montérégie, Lucie Charlebois s’est dite ravie de la nouvelle vocation de l’établissement.

« Lorsque le ministre Barrette annonce que 128 lits seront réservés à des bénéficiaires de la Montérégie, il faut préciser que ce seront surtout des citoyens de Vaudreuil-Soulanges. Il s’agit d’une belle nouvelle, car il y a un réel besoin de places en CHSLD dans la région », dit-elle d’emblée.

Pour elle, les bénéficiaires de la région auront accès à des soins de haute qualité, dans un établissement à la fine pointe. « En raison du manque de place, beaucoup d’aînés de la région devaient être placés à Montréal. Ils auront désormais la chance d’avoir une place dans un établissement rénové, propre et convivial, près de leurs familles », se réjouit-elle.

Lors d’une visite de l’établissement, elle a pu constater l’avant-garde des membres de l’équipe soignante de l’Hôpital Sainte-Anne : « De plus, les gens d’ici auront accès à toute l’expertise développée au fil des années à l’Hôpital Sainte-Anne, dans le domaine de la gériatrie. Les équipes sur place innovent à plusieurs niveaux, de l’alimentation à la réadaptation », a-t-elle noté.

À propos de l'auteur

Stéphanie Lacroix

Directrice de l'information

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *