La CAQ présente ses candidats

La candidature de Marilyne Picard comme candidate de la CAQ dans Soulanges est désormais confirmée. (Photo Steve Sauvé)

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, était de passage dans la région, le mercredi 1er août, afin d’annoncer les candidatures de Marilyne Picard, dans la circonscription de Soulanges et de Claude Reid dans le comté de Beauharnois en vue de la prochaine élection provinciale.

Secret de polichinelle et déjà annoncé par Viva Média, les deux candidats ont profité de l’occasion pour parler des enjeux de leur comté respectif et pour prendre position sur ce qu’ils comptent mettre en priorité s’ils sont élus le 1er octobre prochain.

Pour Marilyne Picard, ce sont les expériences passées qui lui ont donné la piqure pour la politique. «C’est de l’action réaction, explique Mme Picard. Ça m’interpelle. Je souhaite faire les choses directement d’en haut.»

Mère d’une fillette handicapée, celle qui a fondé avec deux autres mères l’organisme Parents jusqu’au bout, un regroupement qui se bat pour obtenir une aide financière provinciale permanente pour les familles comptant un enfant lourdement handicapé, explique que son conjoint a changé d’emploi récemment afin de lui permettre d’occuper un siège à Québec si les électeurs le veulent.

«J’ai un conjoint en or, affirme la candidate caquiste. Nous avons 5 enfants à la maison. Mon conjoint sera là avec eux. Il vient de changer d’emploi donc, cela me permettra d’être à Québec sans aucun souci.»

Dans les dossiers qu’elle entend mettre en priorité, Marilyne Picard explique que sa première bataille sera pour soutenir les parents d’enfants handicapés. «C’est sur que je souhaite que les services soient beaucoup plus efficaces, souligne Mme Picard. Également, je souhaite faire une différence auprès des familles et les personnes âgées.»

Claude Reid dans Beauharnois

Bien connu dans Salaberry-de-Valleyfield, Claude Reid a décidé de faire le saut en politique provinciale. Jadis conseiller municipal à Salaberry-de-Valleyfield, M. Reid mentionne qu’il a toujours été passionné par la politique «je crois qu’il est temps que ça change. Beauharnois est dans l’opposition depuis 15 ans et il ne se passe rien. Il y a une opportunité pour le comté avec la CAQ présentement. Le parti propose du changement et cela m’a réellement allumé.» 

C’est un Claude Reid optimiste qui a parlé des enjeux dans la circonscription de Beauharnois.

M. Reid croit qu’il est important de parler des enjeux de développements économiques. «Quand on est dans l’opposition, on manque parfois les opportunités, mentionne le candidat caquiste. Quand tu es au pouvoir, tu peux aider les entrepreneurs ou intervenir si nécessaire. Quand tu es à la bonne place au bon moment, c’est là que ça devient intéressant pour le comté et c’est ce qu’il n’y a pas ici présentement.»

Les sondages donnent le comté de Beauharnois comme en étant un de la CAQ lors de la prochaine élection. Cependant Claude Reid préfère voir le tout comme une ouverture. «Je me considère comme un bon candidat pour le comté. C’est une question de timing. Il y a une ouverture et je l’ai saisi.» 

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *