« J’en ai rien à cirer de François Legault », -Lucie Charlebois

(Photo: Viva Média)

Piquée à vif par les commentaires tenus par le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) le dimanche 16 septembre, la députée sortante de Soulanges et ministre déléguée, Lucie Charlebois, réagit vivement.

Reconnue pour son franc parlé, Mme Charlebois n’hésite pas pour dire qu’elle n’en a rien à cirer de François Legault. « En plus d’avoir démontré qu’il ne connait pas les règles en immigration, il prouve qu’il ne connait pas non plus les règles à suivre lors d’une construction qui est assujettie au programme de Gestion des grands projets d’infrastructure », lance Lucie Charlebois, en ajoutant pour une deuxième occasion qu’elle n’accorde aucune valeur au chef de la CAQ.

Françoois Legault a poussé l’audace à se présenter dans un déjeuner où se trouvait Lucie Charlebois afin de promettre le début de la construction de l’hôpital dans Vaudreuil-Dorion lors du premier mandat d’un gouvernement de la CAQ.

« Visiblement, M. Legault fait circuler de la fausse information. J’encourage les gens à consulter les quatre étapes nécessaires pour construire le futur hôpital. »

Pour ce qui des allégations faites par le chef de la CAQ à l’effet que Lucie Charlebois aurait pu intervenir afin d’éviter que les élèves, de maternelle et de 1ère année, de l’école Marguerite-Bourgeoys à Les Cèdres, soient dans l’obligation de s’asseoir au sol puisque les classes n’étaient pas équipées de pupitres et des chaises, Mme Charlebois assure que ce n’était pas de son ressort. « François Legault a déjà été ministre de l’Éducation, dit-elle. Il devrait savoir que l’achat de matériel se fait par les commissions scolaires et non par les députés. »

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *