Février 2016 : Tendances du marché immobilier résidentiel

Pour le mois de février, le secteur de Vaudreuil-Soulanges a connu l’augmentation la plus marquée des ventes, et ce, pour un deuxième mois consécutif. 

La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) publiait cette semaine les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers.

Ainsi, 3 743 ventes résidentielles ont été conclues au cours du mois de février 2016, ce qui représente une hausse de 15 % par rapport à février 2015.

« Les ventes augmentent de manière plus prononcée en ce début d’année, alors que les inscriptions en vigueur poursuivent leur diminution, de sorte que les conditions de marché se resserrent », souligne Daniel Dagenais, président du conseil d’administration de la CIGM. « En février, l’offre s’est le plus fortement contractée pour l’unifamiliale, avec 8 % moins de maisons à vendre qu’en février 2015 », ajoute-t-il.

C’est sur la Rive-Sud de Montréal que le marché est le plus actif alors que les ventes dans ce secteur ont progressé de 20 % au cours des trois derniers mois.

Variation par secteur 

  • Chacun des cinq grands secteurs de la métropole a affiché une hausse des ventes résidentielles en février 2016.
  • C’est Vaudreuil-Soulanges qui a connu l’augmentation la plus marquée des ventes, avec un bond de 20 % par rapport à février 2015.
  • La Rive-Sud, la Rive-Nord et Laval ont également connu un mois de février beaucoup plus actif que l’an dernier, affichant des croissances des ventes de 19 %, 19 % et 15 %, respectivement.
  • Sur l’Île de Montréal, le nombre de transactions a augmenté de manière plus modérée par rapport à février 2015, soit de 9 %.

Statistiques par catégories de propriétés 

  • Dans l’ensemble de la RMR montréalaise, le plex a enregistré la plus forte croissance des ventes en février, soit de 28 %.
  • Les ventes de copropriétés ont pour leur part progressé de 16 %, grâce notamment à un bond important sur la Rive-Nord (35 %) et à Laval (28 %).
  • L’unifamiliale a aussi connu une augmentation du nombre de transactions en février, à hauteur de 13 %.

Au chapitre des prix

  • Pour l’ensemble de la RMR, le prix médian des unifamiliales s’est élevé à 285 000 $, soit une progression de 2 % comparativement à février 2015.
  • Le prix médian des unifamiliales a quant à lui progressé de 3 %, pour s’établir à 292 500 $. L’île de Montréal s’est démarquée avec une croissance de 9 % à ce chapitre.
  • Le prix médian des copropriétés a diminué de 2 % pour s’établir à 226 000 $ à l’échelle de la RMR.
  • Le prix médian des plex a cru de 4 % pour atteindre 446 999 $.

Nombre de propriétés à vendre

Pour un cinquième mois consécutif, le nombre de propriétés à vendre sur le système Centris des courtiers immobiliers a reculé, alors que le nombre d’inscriptions en vigueur a diminué de 5 % en février par rapport à l’an passé. (CIGM)

À propos de l'auteur

Stéphanie Lacroix

Directrice de l'information

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PUBLICITÉ