Faire revivre un pan de l’histoire à Rigaud

L’endroit est vaste, pouvant y accueillir 95 personnes pour des spectacles, réceptions, fêtes, salons ou autres rassemblements.
L’endroit est vaste, pouvant y accueillir 95 personnes pour des spectacles, réceptions, fêtes, salons ou autres rassemblements.

Yasmine Wrzeszcz et son conjoint sont tombés amoureux de l’ancien bureau de poste de Rigaud en passant par la municipalité. Tant et si bien qu’ils ont décidé d’adopter l’endroit et de s’y établir.

En fait, c’est l’endroit, l’architecture, le cachet. Ça nous appelait », explique celle qui vivait avec son conjoint et leurs enfants au centre-ville de Montréal avant de s’établir au second étage de ce magnifique vestige de l’histoire de Rigaud.

Là où ça devient intéressant, c’est que Yasmine a voulu partager avec la communauté sa découverte. Elle voulait trouver une nouvelle vocation à cet endroit qui a été tour à tour un magasin de sport, de rembourrage et même un logement.

« Nous avons décidé d’en faire une salle multifonctionnelle. Un genre de salle de réception pour les gens qui veulent un endroit qui sort de l’ordinaire. Un endroit sans prétention et rassembleur », dit-elle.

C’est ainsi qu’est né le Café de l’Horloge de Rigaud.

« L’Horloge devait être dans le nom de l’endroit. C’est la pièce magique de notre établissement. Une horloge comme celle-ci, nous n’en voyons plus de nos jours. Nous regardons même les possibilités pour la faire fonctionner de nouveau », lance l’enthousiaste jeune femme.

Salle polyvalente

Le Café de l’Horloge n’est cependant pas un café comme les autres. Les heures d’ouverture sont variables. « Nous sommes une salle de réception. Nous avons un permis de spectacle, de bar. Nous pouvons recevoir des réceptions de baptêmes, de mariages. Nous avons même signé notre premier party de Noël récemment », dit Yasmine, enjouée.

Elle regarde même pour y offrir des cours et des formations. « Les gens qui cherchent des endroits pour des formations de danse, de peinture, de tricot ou autre chose, seront sûrement intéressés. Nous avons le rez-de-chaussée, mais il y a aussi une salle au sous-sol qui peut accueillir formateur et étudiants. Le haut devient alors une salle de danse ou d’exposition », indique-t-elle.

Une éventuelle halte-garderie viendra aider les mamans et à prendre du temps pour elle en partageant des connaissances au Café de l’Horloge.

Un premier rendez-vous

Ainsi, c’est dans le cadre de la première édition du Salon l’Art de recycler, les 16 et 17 septembre, que se fera l’ouverture officielle du Café de l’Horloge, au 168 rue Saint-Pierre. « C’est un festival qui permettra aux gens de venir découvrir l’endroit, mais aussi une vaste offre de la part des artistes. » Effectivement, le Salon regroupera plus d’une vingtaine d’artistes, artisans, récupérateurs et designers écoresponsables qui profiteront des installations intérieures et extérieures du Café de l’Horloge pour présenter et vendre leurs créations. Vous y trouverez de tout : décorations, accessoires mode, meubles et plus encore. De plus, quatre ateliers artistiques, adressés aux petits et aux grands, seront offerts gratuitement sur place.

Un endroit majestueux

Le Café de l’horloge est situé en plein cœur de Rigaud devant le presbytère Sainte-Madeleine. La magnifique bâtisse patrimoniale est longée par la rivière. La salle de 1800 pieds carrés possède un majestueux vitrail à l’accueil, des plafonds de 15 pieds de haut, un foyer, une impressionnante fenestration ainsi qu’une terrasse située au bord de l’eau. La salle a une capacité de 95 personnes.

« J’invite cordialement les gens à venir découvrir le Salon et le Café de l’horloge, le vendredi 16 septembre de 16 h à 20 h et le samedi 17 septembre de 10 h à 19 h. Il y aura de la nourriture, de la boisson et je suis certaine que les gens seront comme moi et qu’ils tomberont en amour avec l’endroit », conclut Yasmine qui veut faire du Café, un incontournable dans la région de Vaudreuil-Soulanges.

À propos de l'auteur

Yanick Michaud

Directeur de l'information

Vous aimerez également

2 commentaires

  1. Michel lalonde

    Cet endroit me rappelle beaucoup de bons souvenirs de ma jeunesse. Lorsque que j’avais 7 ans, c’est moi qui allait poster les lettres et chercher le courier pour mes parents au bureau de poste.
    Mon grand père et ma grand mère demeuraient la maison voisine et j’en profitais souvent pour leur faire une petite visite. Mon grand père et mes oncles Jean Pierre et Gaston étaient proprio du magasin général Lalonde et Frères.
    Je suis très fier que ce magnifique vestige de l’histoire de Rigaud n’ait pas été démoli.

    Répondre
  2. Denis Pilon

    Ca me rappel des beaux souvenir car le soir je me rendais avec mr. Ignace Chevrier au train pour ramasser les sacs de malle que nous remenais au bureau de poste et j’attends que le carreau ouvre car nous n’avione pas de casiers pour prende notre malles. Je me soiviens de Mr Lalonde et de Gaston et Jean Pierre car j’ai passé des commandes en camion pour eux. Ouais des beaux souvenirs. Escuser les fautes!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *