Des nouveaux membres au Conseil de presse

Marie-Andrée Prévost

Le conseil d’administration du Conseil de presse a accueilli trois nouveaux membres, lors de sa réunion du 30 novembre.

Pour les deux prochaines années, Noémi Mercier se joindra aux six autres représentants des journalistes délégués par la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) alors que Marie-Andrée Prévost et Pierre Champoux compléteront le groupe des entreprises de presse en représentant respectivement Hebdos Québec et Radio-Canada.

Propriétaire et éditrice de VIVA Média et Publications Sud-Ouest qui publient six journaux dans la région Vaudreuil-Soulanges et Valleyfield Suroît-Haut-St-Laurent, dont le journal l‘Étoile qui a été fondé en 1968, Marie-Andrée Prévost est une véritable passionnée d’information régionale. Excessivement engagée dans la région ainsi que dans son industrie, Mme Prévost oeuvre au sein de la presse hebdomadaire depuis 10 ans.

En plus de siéger au conseil d’administration, les nouveaux membres seront appelés à se prononcer sur les plaintes en déontologie journalistique dans le cadre de leur participation au comité des plaintes. Les membres de la FPJQ ont également reconduit les mandats des journalistes Maxime Bertrand (Radio-Canada), Johanna Pellus (Métro Média) ainsi que de l’éditorialiste Martin Francoeur (Le Nouvelliste).

 

Commission d’appel
Le conseil d’administration a également procédé à la nomination de Gilber Paquette à la commission d’appel. Comme les autres membres de cette instance chargée d’examiner les décisions portées en appel, M. Paquette est un ancien membre du conseil d’administration du Conseil de presse. Jusqu’en septembre dernier, il y représentait Hebdos Québec.

Mission
Fondé en 1973, le CPQ agit comme tribunal d’honneur de la presse québécoise et il a pour mandat de promouvoir le respect des plus hautes normes déontologiques. Le conseil d’administration est composé à parts égales de représentants des journalistes, des entreprises de presse et du public. Chacun des comités du CPQ, dont le comité chargé de rendre des décisions sur les plaintes, respecte cette composition tripartite.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *