Convention collective : Le secteur public se mobilise

Le 31 mars, la convention collective des salariés de la fonction publique venait à échéance. Devant des offres patronales jugées insatisfaisantes, divers groupes de la région ont levé les boucliers.

20150331_081900
Les enseignants demandent entre autres une hausse de salaire de 13,5 % sur trois ans. (Photothèque)

D’abord, le Syndicat de l’enseignement des Seigneuries, qui regroupe les professeurs du secondaire, de la formation professionnelle et de l’éducation aux adultes, ont manifesté en matinée devant les Écoles secondaires du Chêne-Bleu et de la Cité-des-Jeunes. En fin d’après-midi, les professeurs de l’École secondaire Soulanges ont pris le relais.

« Nous sommes là pour défendre l’école publique et les services publics. Nous considérons que les décisions prises par le gouvernement dans le cadre de nos conditions de travail touchent directement la population, et plus particulièrement la jeunesse. Les compressions forceront la coupe de services directs aux élèves. Nous allons donc utiliser des moyens de pression diversifiés. Nous avons d’ailleurs un mandat de grève », a laissé entendre Benoît Giguère, président du Syndicat de l’enseignement des Seigneuries.

Du côté de la santé

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) a aussi pris le pavé mardi pour souligner le début des négociations de la convention collective des employés du réseau de la Santé.

 

Une trentaine d’employés du réseau de la santé ont marqué le début des négociations pour leur convention collective. (Christopher C. Jacques)
Une trentaine d’employés du réseau de la santé ont marqué le début des négociations pour leur convention collective. (Christopher C. Jacques)

Des représentants syndicaux et des employés du défunt CSSS de Vaudreuil-Soulanges ont aussi tenu à marquer leur mécontentement à l’égard du projet de Loi 10. « Nous ne croyons pas que ce changement dans les structures améliorera l’accessibilité aux soins de santé pour les Québécois », lance Marie-Claudel Mathieu, présidente de la FIQ dans la région de Vaudreuil-Soulanges.

Enfin, les salariés du CSSS de Vaudreuil-Soulanges espèrent un règlement rapide dans le dossier du renouvellement de leur convention collective.

Stéphanie Lacroix et Christopher C. Jacques, journalistes

 

À propos de l'auteur

Stéphanie Lacroix

Directrice de l'information

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PUBLICITÉ