Augmentation des ventes résidentielles dans Vaudreuil-Soulanges

La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) publiait récemment les statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, établies d’après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers.

Ainsi, 3 627 ventes résidentielles ont été réalisées au cours du mois de juin 2015, ce qui représente une hausse de 11 % par rapport à juin 2014. Il s’agit d’une quatrième hausse mensuelle consécutive des ventes et du mois de juin le plus actif depuis 2009.

« Depuis quelques mois, les ventes progressent nettement plus rapidement que le nombre d’inscriptions, ce qui implique que les conditions du marché commencent à se resserrer à nouveau », affirme François Bissonnette, président du conseil d’administration de la CIGM. « Le rapport de force lors des négociations est néanmoins, de manière générale, toujours à l’avantage des acheteurs pour la copropriété », ajoute-t-il.

Variation par secteur

L’île de Montréal s’est démarquée pour un deuxième mois de suite avec une croissance des ventes résidentielles de 19 %. « Les maisons unifamiliales sont particulièrement en demande actuellement sur l’île de Montréal, comme en témoignent les augmentations de ventes dans ce segment du marché de 32 % en avril et de 26 % en mai », de mentionner François Bissonnette.

La Rive-Nord s’est nettement démarquée en juin 2015, enregistrant une croissance de 26 % des ventes résidentielles et, plus particulièrement, une hausse de 33 % des ventes de copropriétés.

Le secteur de Vaudreuil-Soulanges a également très bien tiré son épingle du jeu, affichant une augmentation du nombre de transactions de 13 % par rapport à juin 2014.

Les autres secteurs ont aussi tous participé à la croissance en juin, avec des hausses de ventes de 7 % (Île de Montréal et Laval) et de 5 % (Rive-Sud).

Statistiques par catégories de propriétés

Ce sont les ventes de maisons unifamiliales qui ont le plus fortement augmenté en juin 2015, soit de 15 %. Les ventes de plex (2 à 5 logements) ont progressé de 11 %.

Les ventes de copropriétés se sont accrues de 4 %, après avoir connu un léger repli (-1 %) en mai.

Au chapitre des prix

Pour l’ensemble de la RMR montréalaise, le prix médian des maisons unifamiliales (295 000 $) et des copropriétés (240 000 $) ont tous les deux enregistré une augmentation de 2 % comparativement à juin 2014.

Le prix médian des plex a cependant légèrement reculé, soit de 2 %, pour s’établir à 438 000 $.

Bien que la tendance à la hausse se soit poursuivie, à hauteur de 2 % en juin, le nombre d’inscriptions en vigueur a enregistré sa plus faible augmentation en plus de quatre ans dans la région montréalaise. (CIGM)

À propos de l'auteur

Stéphanie Lacroix

Directrice de l'information

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *