Ancolie remporte le prix de l’auteur-compositeur de l’année

Duo Ancolie remporte la Palme – Photo CFMA

C’est lors du Canadian Folk Music Awards/Prix de musique folk canadienne qui se déroulait à Calgary qu’Anik Bérubé et Natalie Byrns remportent le prix de l’auteur-compositeur francophone de l’année.

C’est du 1er au 2 décembre 2018, que se déroulait, à Calgary, la 14e édition des Prix de musique folk canadienne. Cet événement annuel et bilingue se veut un soulignement du talent et de la diversité artistique folk canadienne. Cette année, Anik Bérubé, citoyenne de Saint-Lazare, et Natalie Byrns qui forment le duo Ancolie, se sont retrouvées en nomination pour les chansons de leur récent album « Le soleil en bulle ».

Une nomination qui leur a valu de remporter la palme dans leur catégorie. Elles succèdent aux Luc De Larochelière, Louis-Jean Cormier, les Sœurs Boulay, Catherine Durand, Dany Placard et autres artistes chevronnés qui ont reçu le même honneur au cours des années passées.

La naissance d’un duo

Ce duo, baptisé Ancolie, est né d’une simple erreur de réservation. En effet, tous deux, devant faire une représentation solo, se sont retrouvées devant une erreur de réservation qui les plaçait en duo. Se connaissant déjà quelque peu en se croisant dans les différents concours et spectacles, elles décident de relever le défi. Elles se connaissaient déjà des affinités, mais ce spectacle marquait le début d’une floraison pour Ancolie.

Ainsi, ensembles depuis 10 ans, elles deviennent officiellement un duo il y a environ deux ans. Bien qu’ayant chacune deux albums solos et cumulant différents prix comme chanteuses solos, elles sortent leur premier album duo au printemps passé. Fidèles à leur nom qui évoque une fleur splendide que l’on avait nommée, en latin, Aquilegia en mémoire des aigles (Aquila), à cause de leurs pétales qui évoquent des ailes d’aigle, elles veulent continuer à faire voyager leur musique.

Une mission au-delà de la musique

Duo Ancolie – Photo Claude Paré

Sur fond de guitare acoustique, xylophone, lap steel, basse et percussions variées, les deux amies chantent leurs rêves d’évasion, leur espoir pour le monde, la nostalgie, la douceur du vent, le soleil en bulle…

« Nous n’avons pas de spectacles de réservés pour l’instant. Bien que nous rêvons de nous exhiber hors Québec et de faire connaître notre musique ailleurs qu’au Canada, nous aimerions bien faire des spectacles dans la région… qui sait? Dit Anik Bérubé avec une voix aussi mélodieuse que sa musique. Notre album est le fruit de notre temps et de notre amour et nous voudrions faire voyager notre musique. En fait, nous voulons que notre musique fasse du bien, qu’elle soit le véhicule de ce même amour qui l’a inspirée. »

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *