Un refuge douillet pour lapins

Depuis déjà deux ans, Marianne Pleau a mis sur pied son refuge maison pour lapins. Elle y accueille des lapins délaissés par leur famille et tente de leur trouver une famille. © Daniel Cuillerier
Depuis déjà deux ans, Marianne Pleau a mis sur pied son refuge maison pour lapins. Elle y accueille des lapins délaissés par leur famille et tente de leur trouver une famille.
© Daniel Cuillerier

Le projet de Marianne Pleau

Âgée de seulement 14 ans, Marianne Pleau a pourtant déjà une cause qui lui tient à cœur. Elle a d’ailleurs entrepris des actions pour apporter un changement concret autour d’elle.

Voilà déjà deux ans que Marianne Pleau a mis sur pied un refuge pour lapins. Depuis qu’elle est toute jeune, elle adore les animaux. Elle avait déjà deux lapins domestiques. Un jour, un proche de la famille voulait se départir de son lapin. C’est alors que l’idée d’un refuge maison a germé dans son esprit. « Je me suis dit que je commencerais avec un premier lapin. Je l’hébergerais et m’en occuperais en attendant de lui trouver une famille », partage la jeune fille.

Aujourd’hui, le « refuge maison » de Marianne compte près de dix lapins, parmi lesquels comptent cinq lapereaux. Elle assure une rotation des animaux qu’elle accueille, acceptant de nouveaux pensionnaires seulement quand elle trouve une famille d’accueil pour un de ceux qu’elle héberge.

« Nous planifions au moins deux rencontres avec les familles désirant adopter un lapin, afin de nous assurer qu’elles sont vraiment intéressées », affirme Marianne. Aussi, cette dernière connaît bien ses pensionnaires. « Certains sont nerveux ou bien tranquilles, d’autres ont leur petit caractère… Je choisis le lapin qui correspondra à la famille d’accueil selon le tempérament de chacun », ajoute Marianne.

Par ailleurs, la jeune fille et les membres de sa famille ont construit eux-mêmes toutes les cages destinées à accueillir les petits animaux. Dans la cour arrière, ils ont aménagé un petit cabanon où les lapins sont hébergés pendant l’été, de même qu’une cour de jeu afin que ceux-ci se dégourdissent les pattes. « Nous avons développé des talents en construction », admet la mère de Marianne. Quotidiennement, la jeune résidente des Cèdres assure une rotation, sortant les lapins chacun leur tour.

Soins à prodiguer

Selon la jeune Cédrelle, le lapin est un animal plus délicat que le chat. Aussi, les jeunes enfants doivent manipuler l’animal doucement et ne doivent pas le brusquer. Il s’agit d’un animal très propre qui retournera dans sa cage pour y faire ses besoins. Docile, il peut être dompté au niveau de son comportement.

Quant aux soins requis, les propriétaires de lapins devront les nourrir deux fois par jour et procéder à une coupe occasionnelle de griffes. Le lapin devra être gardé en cage lorsque les propriétaires s’absentent de la maison ou pendant la nuit. Enfin, il s’agit d’un animal très sociable et curieux qui s’entendra bien avec les autres animaux de compagnie.

« Les lapins assurent une belle compagnie, ils sont très colleux. Certains peuvent être flattés lorsqu’on écoute la télévision. Quant aux jeunes enfants, je recommande qu’ils soient âgés d’au moins 5 à 7 ans et qu’ils soient délicats », rappelle Marianne.

Les lapins du refuge de Marianne sont laissés gratuitement aux familles, bien que certains laissent des dons puisque la jeune fille et sa famille déboursent de l’argent pour assurer l’entretien du refuge pour lapins.

Les familles souhaitant contacter Marianne pour adopter un lapin peuvent composer le 579 490-1718 ou envoyer un courriel au mariannepleau-laporte@hotmail.com.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *