L’ABC de la grillade

Chaque été, les grillades prennent d'assaut les barbecues du Suroît! Le campivallensien Éric Forier est passé maître dans l'art de la cuisson. Mais...à chacun sa technique! Photo : Valérie St-Onge
Chaque été, les grillades prennent d’assaut les barbecues du Suroît! Le campivallensien Éric Forier est passé maître dans l’art de la cuisson. Mais…à chacun sa technique!
Photo : Valérie St-Onge

L’aliment vedette du Suroît

« Gastronomie » régionale ou fierté locale, la fameuse grillade de Valleyfield a de quoi faire frissonner les nutritionnistes. Incontournable en période estivale, cette pièce porcine fait tout de même le bonheur de tout le Suroît!

Il faut bien demeurer dans l’ouest de la province pour connaître ce met typiquement « campi ». Mais qu’est-ce qu’une grillade exactement? Il s’agit du flanc du porc, soit une partie du ventre, qui est désossé et puis tranché. Les bouchers parviennent à en couper des tranches si parfaitement égales en ayant une pièce de viande mi-congelée. En réalité, on utilise la même section que pour le bacon. La différence? Le procédé de fumaison est esquivé, en plus d’en faire des tranches plus épaisses. C’est donc pour cette raison que les épices sont si importantes dans la cuisson des grillades!

À l’époque, la grillade était une pièce du flanc de porc que l’on salait par souci d’économie et de conservation! Ainsi, on évitait de perdre une grande quantité de viande qui n’allait possiblement pas être achetée entièrement en période hivernale. Il suffisait ensuite de la dessaler, de la faire bouillir, pour finalement la rôtir.

Populaires principalement durant la chaude saison, certaines boucheries de la région peuvent vendre au-delà de 35 000 livres de grillades par été! Allo, les calories!

La meilleure façon de cuire la grillade est sur une plaque de fonte que l’on place sur le barbecue.  Photo : Éric Fortier
La meilleure façon de cuire la grillade est sur une plaque de fonte que l’on place sur le barbecue.
Photo : Éric Fortier

Griller la grillade

Si certains la font toujours bouillir d’abord et d’autres mariner préalablement, la façon traditionnelle de cuire la grillade est sur une plaque de fonte que l’on place sur le barbecue. Assaisonnez les tranches d’un seul côté : les épices à grillades de Valleyfield sont suffisamment salées et goûteuses. Vous avez complètement oublié d’acheter vos épices et la boucherie est fermée? Pas de panique! Combinez paprika, cassonade, cumin, origan, poivre de cayenne, graines de coriandre moulues et thym et vous aurez un bon mélange à épices pour dépanner.

Accompagnée d’une bonne bière, la grillade se déguste aussi bien seule qu’en sandwich. La façon typique de la manger : quatre à cinq grillades entre deux tranches de pain blanc frais badigeonnées de moutarde avec des tomates et des oignons crus. Maintenant, savourez!

À propos de l'auteur

Journaliste

Vous aimerez également

2 commentaires

  1. Pingback: La cuisine de rue réinventée par Les Grillades à Poudrette

  2. Pingback: Street food reinvented by Les Grillades à Poudrette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *