La sécurité du transport scolaire

Le point de vue d’un chauffeur d’autobus scolaire

L’Association du transport écolier du Québec tient sa campagne annuelle « M’as-tu vu? » sur la sécurité du transport scolaire. Jusqu’au 14 février, les automobilistes seront sous la loupe de la Sûreté du Québec.

Réal Cousineau transporte des dizaines d’écoliers à bord de son autobus scolaire depuis maintenant 30 ans. Il souhaite pratiquer ce métier pendant les 10 à 15 prochaines années. © Daniel Cuillerier
Réal Cousineau transporte des dizaines d’écoliers à bord de son autobus scolaire depuis maintenant 30 ans. Il souhaite pratiquer ce métier pendant les 10 à 15 prochaines années.
© Daniel Cuillerier

Réal Cousineau est chauffeur d’autobus scolaire. Depuis 30 ans, il conduit les jeunes entre la maison et l’école. Tous les jours de la semaine, il transporte de jeunes Cédreaux du primaire et du secondaire. Il a leur sécurité entre les mains.

Mais il n’est pas seul. Les automobilistes ont aussi un important rôle à jouer en matière de sécurité dans le transport scolaire. C’est le cheval de bataille de l’Association du transport écolier du Québec. L’organisme rappelle aux usagers de la route l’importance de réduire leur vitesse et de respecter la signalisation en présence d’un autobus scolaire.

Un bilan positif

Au Québec, quelque 523 000 jeunes sont transportés par autobus scolaire matin et soir. Depuis février 2006, aucun décès d’écolier à bord ou aux abords du célèbre autobus jaune n’est survenu.

De nombreux facteurs contribuent à ce réjouissant bilan. Les conducteurs reçoivent plus de formations, les autobus sont mieux adaptés et la sensibilisation est accrue.

Réal Cousineau remarque toutefois que les automobilistes sont un peu moins prudents lors des premières semaines de septembre, au retour des vacances estivales. « Ça prend quelques semaines avant que les gens reprennent leurs bonnes habitudes. Mais en général, les gens sont conscients qu’on transporte leurs enfants. Les campagnes de sensibilisation sont tout de même nécessaires, ça leur remémore qu’on est là! » conclut le chauffeur d’expérience.

À propos de l'auteur

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *