Des mamans font du troc

Le 22 février aura lieu la prochaine matinée de la Friperie d’échange mobile. Les mamans et futures mamans de Vaudreuil-Soulanges sont invitées à prendre part à cette activité conviviale de troc.  © Emmanuelle Lavigne-Landry
Le 22 février aura lieu la prochaine matinée de la Friperie d’échange mobile. Les mamans et futures mamans de Vaudreuil-Soulanges sont invitées à prendre part à cette activité conviviale de troc.
© Emmanuelle Lavigne-Landry

Des mamans font du troc

Troquer des vêtements entre mamans. Voilà une façon originale de renflouer sa penderie sans se ruiner! Quatre fois par année, des Vaudreuil-Soulangeoises se rassemblent dans le but d’échanger quelques morceaux.

Les tiroirs ne ferment plus. Les penderies sont remplies de vêtements. Et ne parlons pas du sous-sol, où les boîtes de fringues d’enfants de différentes tailles s’empilent. Malgré tout, saison après saison les besoins changent et une virée de magasinage s’impose d’elle-même.

De nombreuses mamans se reconnaissent sans doute dans cette situation. Emmanuelle Lavigne-Landry est l’une de ses mères de famille qui cherchaient une solution à cette gestion vestimentaire familiale. Après quelques maux de tête, une idée lui est venue : un réseau de troc entre mamans. Ainsi, elle a mis sur pied, il y a maintenant plus de deux ans, la Friperie d’échange mobile dans un souci d’écologie, mais aussi d’économie!

Chaque saison, une dizaine de mamans ou de futures mamans de la région de Vaudreuil-Soulanges se rassemblent afin d’échanger leurs vêtements. « On fait de super belles rencontres. Ces matinées sont très conviviales, certaines mamans viennent accompagnées de leurs enfants. Souvent, les hôtesses préparent même des petites grignotines! Ça rend le tout très familial, même si on ne se connaît pas toutes », souligne la fondatrice du projet.

Elle soutient qu’il ne s’agit pas d’une « clique fermée » d’amies. De nouvelles mamans se joignent au groupe de troqueuses chaque saison. D’ailleurs, à ses débuts, Emmanuelle a usé de diverses astuces pour former ce réseau d’échange, notamment en s’annonçant sur les sites de petites annonces.

Friperie mobile bien structurée

Dans le but de simplifier les échanges, un système par pointage est conçu. Les vêtements sont donc cotés selon la valeur marchande de la marque. Les vêtements de bébé, d’enfant, de femme et de maternité sont acceptés. Ils doivent être en bon état, sans trou ni tache. Actuellement, les vêtements de fillette et de garçon de taille 5 ans sont spécialement recherchés. En moyenne, les femmes quittent la rencontre avec cinq à dix nouveaux morceaux. Ce nombre est plus élevé lorsqu’il s’agit de vêtements de bébé.

La fondatrice de la Friperie d’échange mobile espère voir son projet gagner en popularité. Pour le moment, les rencontres se déroulent au domicile d’une troqueuse. Toutefois, l’organisatrice n’exclut pas la possibilité de tenir cette activité dans une plus grande salle si le nombre de participantes s’accroît considérablement.

La prochaine matinée de troc se tiendra le 22 février prochain dès 9 h 30 à Saint-Lazare. Les mamans ou futures mamans désirant y prendre part peuvent communiquer par courriel avec Emmanuelle Lavigne-Landry au friperiemobile@live.ca. Il est aussi possible de joindre le groupe Facebook de la Friperie d’échange mobile pour en connaître davantage sur le projet.

À propos de l'auteur

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *