Un investissement de 42 M$ pour le ZOTI parc

Serge Roussel, concepteur du parc ZOTI, lors de la conférence de presse, le 29 juin dernier. Photo Caroline Bonin

Le ZOTI parc annonçait aujourd’hui, par voie de communiqué sur son site Internet, avoir la confirmation d’une importante firme d’investissement asiatique pour un investissement initial de 42 M$, pour le projet d’aquaparc à la plage de Saint-Zotique.

Le Parc ZOTI à Saint-Zotique est un méga projet comprenant un complexe aquatique quatre saisons, une piste d’exercice multi-usages, une piste de compétition chauffée, une tour d’observation et un hôtel de prestige à Saint-Zotique.

Lors de la conférence de presse, le 29 juin dernier, on avait pu apprendre que le projet n’était pas près de voir le jour puisque le promoteur devait s’atteler à trouver du financement tout en gardant en tête l’objectif d’ouvrir en 2019. Le montant de 42 M$ de la firme d’investissement asiatique, ayant une place d’affaires à Montréal ainsi qu’à Toronto, que confirme Denis Bergeron (partenaire du concepteur Serge Roussel) dans le communiqué, représente 50 % des coûts d’implantation de l’aquaparc ainsi que de l’hôtel de plus de 160 chambres.

« Le reste du financement proviendrait d’un syndicat financier gouvernemental et d’une banque très connue ainsi que d’un promoteur privé, donc, aucuns fonds municipaux. Tel que convenu, suite à la finalisation des études technique et de marché, nous prévoyons une présentation officielle avant la fin de cette année 2017 », peut-on lire dans le communiqué.

Rappelons que c’est la Municipalité de Saint-Zotique qui a d’abord pensé à ce projet d’envergure à la plage. Dans son plan de développement économique 2016-2020, Saint-Zotique avait identifié quatre orientations dont l’une était de renforcer l’image de la Municipalité et de lui donner une identité forte autour de ses principaux actifs maritimes (lac Saint-François / plage / canaux). Une autre était de développer et de mettre en œuvre les trois axes prioritaires de développement économique de la municipalité : commercial, récréotouristique et industriel.

Contactée au sujet de l’annonce d’aujourd’hui, Julie Grondin, directrice des relations avec le milieu à la Municipalité de Saint-Zotique, a précisé que l’administration préférait ne pas commenter et laisser le promoteur annoncer cet investissement.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
En savoir plus
PUBLICITÉ