Un couple de Saint-Clet poursuit son périple en Amérique

Au cours de leur périple, Valérie St-Amant et Samuel Graham-Numainville ont pu contempler des paysages majestueux. Photothèque

Depuis juin dernier, de jeunes Clétois, Valérie St-Amant et son conjoint Samuel Graham-Numainville, sont en route pour réaliser l’expérience la plus importante de leur jeune existence.

En effet, ils poursuivent  leur voyage à bord d’une Westfalia 1973 afin de parcourir l’Amérique d’est en ouest. Jusqu’à présent, ils ont passé 229 jours sur la route, dont 113 jours aux États-Unis. Depuis leur entrée aux États-Unis dans l’état de Washington à Port Angeles, ils ont descendus la côte pacifique en entier en traversant l’Oregon et la Californie. Ils se sont rendus au point le plus au Sud-Ouest des États-Unis, soit au Impérial Beach pour y contempler la frontière mexicaine et ses fabuleuses plages.

« Délaissant la côte, notre entrée dans le climat désertique nous a subjugués par tant de beauté. Un accueil sablonneux nous attendait. En effet, une tempête de sable nous a arrêtés pour quelques jours, impossible de conduire », de décrire Valérie St-Amant. Ensuite, ils se dirigèrent vers le Nevada, l’Arizona et le Nouveau-Mexique.

Les États-Unis dans tous leurs états

En traversant six états, nos explorateurs ont eu la chance de parcourir plusieurs parcs nationaux. Ils ont observé la nature et la faune, des ânes, des chevaux et des vaches sauvages, des Jack Rabbits, des roadrunners, des chevreuils et même une invasion d’une tribu de souris du désert dans le camion.  « Par chance, nous n’avons pas croisé de lions de montagne, ni scorpions ni serpents à sonnette », mentionne Valérie avec humour.

Le parc national Joshua Tree, de la Death Valley, et White Sands sont inoubliables. Dans l’un, ils ont observé une forêt de Joshua Tree en plein désert de Mojave, dans l’autre, ils ont atteint le point plus bas d’Amérique du Nord, Badwater soit 85,5 m sous le niveau de la mer et enfin, ils ont fait du traîneau sur des dunes de gypse au Nouveau-Mexique, le plus grand désert de gypse au monde.

La découverte du plus grand territoire amérindien des États-Unis soit 71 000 km2, la Navajos Nation, fut mémorable. Ils ont traversé le Painted Desert pour admirer le Horseshoe bend, un précipice créé par le fleuve Colorado en forme de fer à cheval, puis une randonnée dans le célèbre Monument Valley pour terminer.  « Un arrêt à Roswell fut très surprenant, au lieu de rencontrer des aliens, nous avons rencontré deux couples de Québécois par hasard, soit un couple de notre région et un couple de La Sarre dans le Nord du Québec voyageant à bord d’un autobus scolaire.

Curiosité des habitants

Le fait de parcourir les États-Unis et le Canada n’est pas exceptionnel en soi, mais plusieurs choses font en sorte que Valérie et Samuel se démarquent. D’abord, ils voyagent à bord d’un véhicule susceptible de les lâcher à tout instant. Mais il faut dire à leur décharge que la Westfalia, remise à neuf,  a du cœur au ventre et est presque increvable. Et puis, ils y ont mis un moteur de Volkswagen TDI carburant au Diesel. Ensuite, ils voyagent avec un animal domestique peu commun pour ce genre d’expéditions soit un petit lapin. Ils ne sont effectivement pas seuls puisqu’ils ontamené leur lapin Babe Ruthless. Incidemment, les personnes qui les rencontrent leur demandent parfois s’ils ont amené leur lapin pour le manger, en fin de compte. Ce à quoi ils rétorquent : « Effectivement, si vous voyagez avec votre chien, c’est pour le manger! »

« Lorsque nous parlons de notre expérience de voyage, plusieurs personnes nous posent souvent les mêmes questions. Parfois intéressantes, parfois absurdes, même parfois des questions qui nous font poser des questions. On nous demande souvent si nous avons un itinéraire, quelle est notre prochaine destination? C’est simple, nous sommes poussés par le vent, de répondre Valérie. On nous demande aussi qu’est-ce qui nous manque le plus du Québec?  Notre famille et une …poutine », nous dit-elle.

Et la suite ?

Donc, près 229 jours sur la route, plus de 30 000 kilomètres au compteur, ils sont maintenant à Las Vegas au Nevada. Pour la suite, ils prévoient revenir par la Californie et atteindre le Canada le 1er avril 2018. Au printemps 2018, ils veulent visiter le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest. Le point le plus à l’ouest du Canada qu’ils prévoient visiter est Dawson City au Yukon, le Klondike.

Quand reviendront-ils ? Ils ne le savent pas eux-mêmes. Il faudrait peut-être le demander à leur Westfalia.

Voyez le Canada et les États-Unis à travers leurs yeux, découvrez leur périple et le mode de vie de van en les suivant sur leur page Facebook De l’Est en West : https://www.facebook.com/Estenwest/.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *