Turluter avec Les Charbonniers de l’enfer

 

« Valleyfield ça va être un peu vacances et un peu party pour nous autres et pour les gens je l’espère. » – Michel Faubert. Photo Charbonniers de l’enfer

Les Charbonniers de l’enfer brasseront le Café Chez Rose le 29 décembre.

Les Charbonniers de l’enfer est un groupe de chant a capella. Comme il privilégie la voix humaine, son public l’écoute habituellement religieusement. Son cheval de bataille étant de dissocier son répertoire de celui du temps des fêtes, le groupe prend habituellement des vacances dans le temps des fêtes. Comme tout le monde, les membres du groupe passent du temps en famille et réveillonnent avec la parenté. Le spectacle à Salaberry-de-Valleyfield sera le seul qu’ils donneront pendant cette période.

Occasion spéciale

Actuellement, Les Charbonniers de l’enfer effectuent une tournée qui s’intitule Avoir su, sous la forme d’un récital survolant leurs 25 ans de carrière. La formule qu’ils ont choisie pour leur passage à Salaberry-de-Valleyfield est bien différente de ce qu’ils ont l’habitude de faire.

« Ça va être une capsule un peu spéciale à Valleyfield. On n’est pas un groupe qui joue beaucoup dans le temps des fêtes. On fait plutôt des spectacles à l’année longue. Au Café Chez Rose, on est dans une formule plus festive. On va adapter notre spectacle pour être un peu plus dans l’ambiance des fêtes et au diapason des gens qui seront entre Noël et le jour de l’an. On va être plus dans la turlute que dans la complainte », annonce Michel Faubert, membre et fondateur du groupe, mais également conteur.

Les Charbonniers n’a jamais été un groupe à temps plein. La plupart des membres du groupe ont d’autres projets professionnels. « Des fois, la durée d’un groupe ça peut se jauger dans l’idée de prendre de l’air de temps en temps. Je pense que le fait d’avoir pu en même temps faire du Charbonniers et faire d’autres choses, pour chacun des membres, ç’a permis au groupe d’exister et de se rencontrer avec autant de plaisir encore aujourd’hui », souligne Michel Faubert.

Le spectacle au Café Chez Rose va rappeler de bons souvenirs au chanteur originaire de Rigaud puisqu’il y a étudié. « J’ai fait mon cégep à Valleyfield. Le Café Chez Rose c’est la place où je me suis le plus tenu jour et nuit à l’âge de 16 à 18 ans. Pour moi, retourner Chez Rose et de monter sur la scène ça va être quelque chose de bien spécial », ajoute Michel Faubert. Des souvenirs il y en a aussi beaucoup sur 25 ans de grande noirceur.

25 ans de grande noirceur

Quelques morceaux que le public pourra entendre le 29 décembre se trouvent sur le dernier disque du groupe sorti le 3 novembre dernier. En fait, ce disque est un amalgame de chansons qui ont marqué les 25 années du groupe. « C’est une sélection de chansons tirées de tous nos albums. C’est les mêmes versions et les mêmes enregistrements. Sauf, Le coup qui est un remix à partir d’une chanson qu’on avait déjà enregistrée», précise Michel Faubert.

 

Souvenirs en chansons de Michel Faubert

Le Wagon

On disait qu’on voulait faire un album avec des chansons d’auteurs-compositeurs sur l’album, Nouvelles fréquentations et faire sonner ça comme du traditionnel. Jean-Claude Mirandette nous dit, autour d’une table à pique-nique dans un festival en Colombie-Britannique, qu’il avait traduit une chanson de Neil Young et il nous a chanté ça a cappella. On s’est tous dit il faut qu’on fasse ça.

La pointe du jour

C’est un souvenir du premier album des Charbonniers. C’était les débuts du groupe et l’on était assez fébriles. Je me souviens particulièrement de cet enregistrement.

Petite Galiote

J’ai un souvenir très profond et très touchant de l’homme de qui j’avais appris cette chanson. Petite Galiote, ça vient d’un chanteur de Charlevoix qui s’appelait Alphonse Morneau. Il est né en 1914 et est mort à l’âge de 95 ans. Cette chanson, je me souviens très bien quand on l’a montée. Dans le répertoire traditionnel, j’aime la complainte, donc cette chanson-là dans sa mélodie, dans son texte, je trouvais que c’était porteur d’une belle poésie. C’est de lui qu’on a appris Digodin qui est une chanson à répondre. C’est de lui que vient la chanson . Alphonse nous a donné beaucoup de belles chansons.

 

 

 

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Calendrier des Fêtes
25 et 26 décembre
27 et 29 décembre
27 et 29 décembre
Fermé
Fermé
Horaire régulier
Voir l'horaire complet
PUBLICITÉ