Sainte-Marthe innove avec ses bacs intelligents

Le préfet de la MRC, Patrick Bousez, le maire de Sainte-Marthe, François Pleau, le directeur général, Michel Bertrand, et le technicien Nicolas Vézina, en compagnie de quelques représentants du conseil municipal. Photo Stéphane Fortier

Certains croient que les petites municipalités se contentent de suivre leurs grandes sœurs en matière des services à la population, mais à Sainte-Marthe, on vient de démontrer que les petits peuvent faire la leçon au plus gros.

Le 12 mars dernier, la Municipalité de Sainte-Marthe distribuait ses premiers bacs intelligents à ses citoyens. Les bacs intelligents permettent une gestion plus efficiente, et sont munis d’une puce électronique RFID qui, reliée è différents logiciels, permettra au camion effectuant la collecte hebdomadaire d’enregistrer chaque levée des bacs de son parcours avec date et heure; identifier des anomalies, les prendre en photo et transmettre le tout en temps réel à la municipalité. On pourra également mesurer la fréquence de l’utilisation des bacs de chacune des résidences.

Lors d’une conférence de presse, tenue le 14 mars dernier, le maire de la Municipalité de Sainte-Marthe, François Pleau, et le directeur général Michel Bertrand, ont présenté ce qui s’avère une première au Québec en ce qui a trait à la collecte des déchets organiques. « Nous avons pris connaissance que nous occupions le dernier rang des 23 municipalités de notre MRC en terme de performance. Ceci nous a amené une sérieuse prise de conscience. Je fais ici référence au programme de redistribution des redevances pour l’élimination des matières résiduelles, mentionne d’abord François Pleau. Afin de favoriser la réduction des déchets destinés à l’enfouissement, il fallait introduire le bac roulant à la collecte des ordures ménagères », de poursuivre le maire.

« Nous avons été voir ce qui se faisait ailleurs et nous en avons conclu qu’il était mieux de développer un système de récompenses plutôt que d’imposer des pénalités, de mentionner Michel Bertrand, d’entrée de jeu.  « Dès 2019, le nouveau bac roulant permettra à chaque citoyen de réaliser des économies basées sur un programme novateur de crédit incitatif. C’est donc dire que moins souvent le bac roulant attribué à une adresse sera vidé par rapport au nombre de collectes disponibles, plus il permettra au propriétaire d’obtenir un crédit sur son prochain compte de taxes », explique le directeur général.

Nicolas Vézina, technicien à la firme Lateral Innovation, est venu expliquer en quoi consistait la puce électronique et le rôle des différents logiciels qui l’accompagnent.

Plusieurs maires de différentes municipalités étaient présents à cette conférence de presse et l’un deux, Hans Gruenwald a salué l’initiative de Sainte-Marthe. Le préfet de la MRC et maire de Rivière-Beaudette, Patrick Bousez, a, lui aussi, souligné le travail de la Municipalité de Sainte-Marthe.  « C’est un projet unique au Québec et encore mieux, adapté au milieu. Je ne peux que saluer toutes les initiatives qui permettront aux municipalités d’améliorer leurs performances dans le domaine de la gestion des matières résiduelles », de déclarer le préfet.

Mentionnons que Sainte-Marthe entend réduire de 454 à 305 tonnes la quantité de déchets organiques d’ici 2021.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informez-vous
Publicité
PUBLICITÉ