Plus de ressources d’aide psychosociale pour les sinistrés des inondations

Afin d’offrir un meilleur soutien aux personnes qui ont subi les conséquences des inondations survenues le printemps dernier, le Gouvernement du Québec a mis en place davantage de ressources d’aide psychosociale dans les régions affectées.

C’est ce qui a été annoncé ce matin par la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, madame Lucie Charlebois, accompagnée de la ministre de la Justice et ministre responsable de la région de l’Outaouais, madame Stéphanie Vallée, du député de Chapleau, monsieur Marc Carrière, de la députée de Hull, madame Maryse Gaudreault, et du député de Pontiac, monsieur André Fortin.

Ainsi, des intervenants supplémentaires sont déployés depuis quelques jours dans les régions les plus durement touchées par les inondations ce qui comprend Vaudreuil-Soulanges.

Ces ressources sont présentes entre autres sur le terrain, dans les quartiers touchés par les inondations, dans les hôtels et les motels où sont hébergés les citoyens sinistrés ainsi que dans les locaux municipaux, les CLSC ou les bureaux d’indemnisation. Elles offriront leurs services à la population tant que les besoins justifieront le soutien nécessaire.

« Ce printemps, lors de ma visite de certaines communautés affectées par les inondations, j’ai pu constater à quel point l’aide psychosociale fournie par les intervenants a permis de venir en aide de manière bien adaptée aux besoins des personnes sinistrées. Quelques mois après, ce soutien demeure plus que jamais essentiel et nous nous sommes assurés de mettre en place tous les services nécessaires pour continuer à bien soutenir la population dans cette épreuve. J’invite toutes les personnes qui en ressentent le besoin à utiliser les services disponibles. », a déclaré Lucie Charlebois, ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie

Soulignons que lorsque les inondations ont frappé le Québec, des ressources d’aide psychosociale ont été déployées sur le terrain dès les premiers jours dans les régions touchées afin de venir en aide rapidement aux personnes inondées et que les services n’ont jamais cessé d’être offerts. Rappelons que les besoins d’aide psychosociale peuvent non seulement être ressentis pendant la situation de crise, mais également après celle-ci.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *