Pénurie de génératrices chez les agriculteurs

Les acériculteurs ont particulièrement été affectés par la crise du verglas. Photothèque

La crise du verglas a été un dur moment à passer pour les producteurs agricoles et l’utilisation d’une génératrice n’était pas un luxe en ce qui les concernait.

Selon le président de l’Union des producteurs agricoles (UPA) de Vaudreuil-Soulanges, Louis-Marie Leduc, la région a tout de même été chanceuse, si on la compare aux municipalités du triangle noir. « S’il y avait eu une période de froid après les pluies verglaçantes, c’aurait été bien pire », de dire Louis-Marie Leduc. Le président se souvient qu’il régnait un niveau de stress très élevé. « Il n’aurait pas fallu que le manque d’électricité dure trop longtemps, particulièrement pour les éleveurs (volaille, porcs) et producteurs de lait. Plusieurs génératrices n’ont pas tenu le coup et pas moins de 1000 génératrices, provenant des régions éloignées, comme la Gaspésie ou le Saguenay/Lac St-Jean, ont été envoyées à nos producteurs. Moi, j’ai été chanceux, ma génératrice a tenu le coup », relate celui qui a été privé d’électricité pendant un peu plus de deux semaines.

Les acériculteurs

La crise du verglas a également affecté les acériculteurs (producteur de sirop d’érable). « Ils étaient découragés de voir toutes ces branches étalées sur leurs terres. Il y a eu beaucoup de dégâts. Heureusement, il y a eu divers programmes du gouvernement dont un qui permettait de solliciter des gens sans emploi pour aller nettoyer les terrains », rappelle-t-il. Le 22 janvier, le ministre de l’Agriculture était venu rencontrer les producteurs agricoles à Saint-Clet, en particulier les acériculteurs inquiets face à la situation. Il leur avait notamment rappelé que la coupe à blanc était la pire chose à faire.

Ce qu’il faut surtout retenir, selon Louis-Marie Leduc, c’est la grande solidarité démontrée par les citoyens et les collègues producteurs agricoles. « Il y a eu beaucoup d’entraide au cours de la crise », de mentionner le président vaudreuil-soulangeois en conclusion.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informez-vous
Publicité
PUBLICITÉ