Pas de risque d’inondation cette année?

Cette année, tout ce que la centrale électrique de Carillon a à faire, c’est de gérer une crue normale des eaux qu’entraîne chaque année la fonte des neiges. Photo Stéphanie Lacroix

Depuis la fin du 19e siècle, il n’était jamais tombé autant de pluie dans la région, en avril et en mai, ce qui a entraîné, l’année dernière, des inondations qui ont encore des répercussions aujourd’hui.

On peut facilement décrire en quelques mots la cause principale de la crue exceptionnelle de 2017 soit de la pluie, encore de la pluie, toujours de la pluie.

Aux dires de la Commission de planification de la régularisation de la rivière des Outaouais, ces pluies abondantes, au moment où la fonte de la neige saturait les sols et gonflait les cours d’eau, ont engendré des quantités exceptionnelles d’eau dans le bassin versant de la rivière des  Outaouais. Ces quantités d’eau ont mené à des volumes records et des pointes importantes de débit et de niveau dans la rivière des Outaouais et ses tributaires causant des  débordements importants dans le sud du  bassin versant jusque dans la région de Montréal.

De fait, en 2017, des quantités exceptionnelles de précipitation totalisant 257 mm se sont abattues sur l’ensemble du bassin versant en avril et mai, ce qui représente 174 % de la valeur normale de 150 mm (1981-2010). Ces précipitations cumulées ont varié selon les secteurs entre 240 mm et 380 mm, les régions centrales et sud du  bassin recevant les précipitations les plus abondantes. Selon Environnement et Changement climatique Canada, des records de précipitations ont été établis pour le mois d’avril. Par  exemple, la station météorologique d’Ottawa a enregistré 159 mm de précipitations, soit la précipitation mensuelle la plus importante depuis 125 ans.

Après un mois d’avril aux quantités de pluie exceptionnelles, le bassin versant était frappé de plein fouet par deux événements de pluie durant la semaine du  30  avril au  6 mai. En  effet, au cours de cette période de 7 jours, il est tombé de 70 à 140 mm de pluie sur l’ensemble du bassin, soit jusqu’à deux fois plus que la quantité reçue normalement durant tout le mois de mai.

La pluie tombée entre la centrale de Carillon et la municipalité de Vaudreuil-Dorion? Le premier événement a eu lieu du 28 avril au 1er mai 2017. Il est tombé environ 60 mm de pluie dans la région. Cette quantité de pluie correspond aux moyennes que la région a l’habitude de recevoir pour le mois d’avril en entier, alors que c’est tombé en 4 jours dans ce cas-ci.

Le deuxième événement a eu lieu du 4 au 7 mai 2017, et il est tombé environ 50 mm de pluie sur le même secteur. Nous avons reçu presque deux fois les moyennes mensuelles en l’espace de 10 jours.

Année normale

Cette année, tout ce que la centrale électrique de Carillon a à faire, c’est de gérer une crue normale des eaux qu’entraîne chaque année la fonte des neiges.

Urgence Québec prévoit que les conditions hivernales qui sévissent actuellement au Québec n’entraîneront pas de fonte des neiges et de précipitations liquides importantes qui pourraient influencer les niveaux et les débits des cours d’eau. En fait, aucune hausse marquée des températures n’était encore prévue au 12 avril. Les risques d’inondation sont par conséquent très faibles pour les prochains jours sur l’ensemble du territoire.

En date du 16 avril, on prévoyait une hausse graduelle des niveaux le long du tronçon principal de la rivière des Outaouais jusque dans la région de Montréal en raison des quantités de précipitations reçues et prévues. Cependant, les niveaux et débits devraient demeurer sous les normales saisonnières au cours des prochains jours. La plupart des réservoirs du bassin demeurent vides en préparation pour la crue printanière.

On enregistrait un débit d’eau en mètres cubes par seconde de 1673 passant par la centrale de Carillon à la hauteur de Pointe-Fortune. Au plus fort des inondations de 2017, près de 7000 mètres cubes par seconde passaient par la centrale.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
En savoir plus
PUBLICITÉ