Mozaïk 2017 : Un défilé aux couleurs des contes et légendes

En prévision du grand défilé Mozaïk du 23 juin, VIVA média vous propose un survol de chacun des tableaux, dans le but de mieux comprendre la démarche artistique derrière les créations. Cette chronique vous sera proposée à chacune des livraisons de Première Édition et de L’Étoile, jusqu’au défilé!

Cette année, le défilé Mozaïk embrasse la thématique des contes et légendes. À travers 8 tableaux, les artistes Tina Struthers, Monica Brinkman, Lucie Bisson et John McRae, ainsi que les centaines de participants, exploiteront l’imaginaire et l’esthétique de contes et légendes choisis dans un contexte particulier.

En effet, dans le but de faire la promotion de la langue française et d’encourager le partage entre les communautés, les organisateurs du défilé ont eu une idée : faire appel aux classes de francisation pour la création d’histoires qui deviendraient la source d’inspiration des tableaux.

Ainsi, des élèves de la classe de francisation de l’École secondaire de la Cité-des-Jeunes et du COMQUAT ont rédigé des contes et légendes inspirés de leur pays d’origine, pour donner le ton aux tableaux. À ces contes et légendes venus d’autres cultures se greffent des histoires issues de la tradition orale locale, créant le mélange de cultures que célèbre le défilé Mozaïk.

Tout au long du défilé, les spectateurs verront donc se concrétiser des éléments des contes et légendes suivants : Le fantôme de la Maison Trestler, La chasse-galerie, Bonhomme sept heures, La légende de Néfertiti, Le monstre des Trois-Lacs, Soleil et la lune, La légende du Makech et les Contes de Panchatantra.

Un grand tableau symbole d’union

Tout d’abord, l’artiste Tina Struthers a reçu tout un mandat. En effet, elle chapeaute un grand tableau qui réunit l’Interculturel Vaudreuil-Dorion Harmonie, le Comité Pa@Pa de l’École primaire Saint-Michel, le Parrainage civique et ICOM.

Le Panchatantra a été compilé au Ve siècle. Ce recueil est composé de 5 livres formant 5 parties distinctes. Chaque conte encourage le développement d’une faculté permettant d’éviter les problèmes de la vie.

Pour ce grand tableau, l’artiste et les participants se sont inspirés de deux légendes issues des Contes de Panchatantra : Le singe et le crocodile et L’oiseau à deux becs.  Le Panchatantra est un ancien recueil de contes et de fables sanskrits puisés dans la tradition orale de l’Inde.

La légende du singe et du crocodile raconte l’histoire d’une amitié improbable entre un singe et un crocodile; une amitié qui naît lorsque le petit singe offre une pomme au crocodile. Alors que le crocodile était sur le point de trahir son ami le singe, ce dernier lui apprend que l’on perd souvent par imprudence un bien acquis avec peine. Des éléments de cette histoire, dont les principaux personnages et la pomme, ponctueront le grand tableau.

La légende de L’oiseau à deux becs, pour sa part, met en scène un oiseau possédant deux becs, mais un seul ventre. Alors que l’un de becs refuse de partager le plaisir d’un fruit délicieux, le second bec choisit d’ingérer un fruit vénéneux, menant l’oiseau à la mort. Cette légende mise sur l’union qui fait la force; une morale particulièrement symbolique selon Tina Struthers. « C’est très thématique avec ce grand tableau. C’est une grande communauté de différents horizons qui s’unit », dit-elle.

Les éléments visuels de cette légende seront donc également déclinés de différentes façons selon les groupes.

En musique, l’Interculturel Vaudreuil-Dorion Harmonie sera accompagné encore une fois cette année par le dynamique groupe Rara Soley.

Le défilé débute au coin des rues Bourget et Jeannotte. Il monte ensuite la rue Bourget jusqu’à l’avenue Saint-Charles, puis redescend vers le campus Cité-des-Jeunes. Le tout débute à 19 h 45. C’est un rendez-vous!

 

À propos de l'auteur

Stéphanie Lacroix

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *