Merci pour tout, Stéphane

Toutes les personnes qui ont eu la chance de croiser le chemin de Stéphane Lanthier s’entendent : le sympathique résident de Saint-Polycarpe était un homme de cœur. Un vrai bon gars. Même s’il s’est doucement éteint le 8 mars, il demeurera à jamais vivant à travers toutes ces personnes qu’il a marquées. Hommage à citoyen d’exception.

Stéphane Lanthier et Gilbert Delorme, président d’honneur du Party à Stéphane

Stéphane Lanthier est né en 1970, à Saint-Polycarpe. Il a grandi dans cette petite municipalité où la communauté est tissée serrée. Un lieu tout indiqué pour un homme si près des gens. Il y demeurera d’ailleurs toute sa vie.

Après des études à l’École secondaire Soulanges, Stéphane a réalisé une formation professionnelle en cuisine. Malgré l’intérêt qu’il portait à ce domaine, il n’a jamais occupé d’emploi dans le monde des restaurants. Il a plutôt choisi de se lancer en affaires. Véritable mordu de cinéma, il a ouvert le Club vidéo Saint-Polycarpe, dont il a assuré la gestion plusieurs années, jusqu’au tournant des années 2000.

Stéphane était également un grand fan d’Éric Lapointe. Il ne manquait jamais la visite du rockeur au bar Chez Maurice de Saint-Lazare.

Santé du cœur

Durant sa vie, Stéphane Lanthier a fait face à différents problèmes de santé cardiaque. À l’âge de 5 ans, il a subi une toute première opération à cœur ouvert. Au début de l’adolescence, à 13 ans, il en a subi une deuxième.

Party à Stéphane 2014

En 2005, il a été contraint de se faire poser une valve mécanique au cœur. Cette opération majeure l’inquiétait, mais sa famille savait quoi faire pour la rassurer. Ses proches lui ont assuré que tout se passerait bien, et qu’ils organiseraient un gros party pour célébrer sa remise sur pieds. Tout s’est passé comme prévu, et la fête a été mémorable. À un tel point que ce rendez-vous festif s’est reproduit chaque année au même moment, mais avec un objectif différent.

En effet, Stéphane a décidé d’en faire un événement récurrent, appelé Le Party à Stéphane. Il voulait mobiliser les citoyens et les gens d’affaires pour faire d’une pierre, deux coups : passer un moment en bonne compagnie, et amasser des fonds pour la santé du cœur. Plus particulièrement pour la Fondation cardiovasculaire de Valleyfield et du Suroît.

Au fil des années, de plus en plus de gens ont répondu présents au rendez-vous annuel fixé à la cabane Marc Besner. Les commanditaires se sont multipliés. L’ancien joueur du Canadien de Montréal Gilbert Delorme a embrassé la cause et a accepté maintes fois le rôle de président d’honneur. La députée de Soulanges Lucie Charlebois ne manquait jamais l’occasion d’aller souligner l’engagement inestimable de Stéphane dans sa communauté.

Don d’un appareil à électrocardiogramme portatif en 2016

Grâce aux 12 éditions du Party à Stéphane, plus de 135 000 $ ont été versés à la fondation pour l’achat d’équipements médicaux, entre autres. C’est d’ailleurs grâce à Stéphane que les patients qui se rendent au CLSC de Saint-Polycarpe peuvent avoir accès à un appareil à électrocardiogramme portatif, servant à vérifier le tracé cardiaque et à y déceler toutes anomalies. Un don qui a été réalisé en 2016.

Stéphane était toujours très fier d’insister sur le fait que l’argent amassé avait un impact direct, car il était entièrement investi dans la région.

« Stéphane travaillait tellement fort chaque année pour organiser ce party. C’était énormément de temps et d’énergie à investir! Mais ça lui faisait du bien. C’était sa raison de vivre », explique avec émotions son unique sœur, Nathalie Lanthier.

Dans le but d’amasser davantage de fonds pour la fondation, Stéphane Lanthier, accompagné du directeur de l’organisme Denis Gendron, ainsi que du comité des loisirs de Saint-Polycarpe, ont organisé un match amical des Anciens Canadiens en février 2017.

Reconnaissance

Lucie Charlebois et Stéphane Lanthier

Lors de la dernière édition du Party, en novembre 2017, la députée de Soulanges Lucie Charlebois a pris Stéphane par surprise en lui offrant, sur place, la Médaille de l’Assemblée nationale. Cet honneur est réservé aux personnes qui posent des gestes honorables.

Stéphane avait été particulièrement touché de recevoir cette marque de reconnaissance. « Durant le temps des Fêtes qui a suivi, il apportait sa médaille avec lui pour la montrer à ses proches. Il ne s’y attendait pas; il était vraiment fier », raconte sa sœur.

La députée de Soulanges parle elle aussi avec émotions de Stéphane Lanthier. « La reconnaissance que je lui ai exprimée en lui remettant la Médaille de l’Assemblée nationale était pleinement méritée. Stéphane était une personne qui faisait fit de ses propres préoccupations pour le bien-être de la collectivité. C’était une personne d’exception qui savait mobiliser les autres. C’était impossible de lui dire non lorsqu’il nous invitait à ses activités », se rappelle-t-elle.

Elle souligne que l’engagement de Stéphane Lanthier a permis l’achat d’appareils médicaux qui profitent à l’ensemble de la population. « Il avait toujours une grande fierté de contribuer au mieux-être des autres », dit-elle

« On vient de perdre un grand homme dans Soulanges. Il faut s’inspirer d’un homme comme ça », conclut Lucie Charlebois.

Une personne d’exception

Lorsqu’elle parle de son frère parti trop tôt, Nathalie Lanthier est emplie d’émotions. À travers la tristesse pointe tout de même un sourire inspiré par le souvenir de son frère; une personne dont l’énergie et la bonne humeur étaient contagieuses.

« Mon frère connaissait tout le monde! C’était incroyable! Lorsque je me promenais avec lui, nous croisions toujours tellement de gens à qui il voulait me présenter », se rappelle-t-elle.

La dernière année a malheureusement été très difficile pour Stéphane sur le plan de la santé. Il a entre autres été contraint à être hospitalisé durant 5 mois. Le 1er mars, il est passé en salle d’opération pour une intervention sur l’aorte fémorale. C’était une opération risquée, qui semblait toutefois s’être bien passée. Toutefois, quelques jours plus tard, Stéphane est doucement parti dans son sommeil.

Lorsque la nouvelle de son départ s’est diffusée sur les réseaux sociaux et dans la communauté de Soulanges, il y a eu une véritable onde de choc. Nathalie Lanthier et les autres membres de la famille ont reçu des messages de sympathie par centaines. « Les messages que les gens ont pris la peine de nous envoyer sont vraiment touchants. Ça dépasse tout ce que l’on aurait pu penser. C’est vraiment beau de lire ça », dit-elle.

En guise de conclusion, Nathalie Lanthier raconte une anecdote qui résume parfaitement le caractère généreux et moqueur de Stéphane.

« Mon frère me parlait souvent de ce qu’il ferait s’il gagnait 50 M$ à la loterie. Il me disait à qui il aimerait donner une somme d’argent, et le montant précis. Il voulait en donner à tout le monde; faire plaisir à un maximum de personnes. Après son décès, nous avons trouvé dans sa demeure une véritable liste, dans l’éventualité où il gagnerait 50 M$. Il avait mis cela par écrit! Je lui disais toujours : “ Mais Stéphane, si tu donnes tout, il ne te restera rien!”. Et il répondait : “ Je n’aurais pas besoin d’argent, tous mes amis seraient riches!” »

Comité organisateur du match des Anciens Canadiens à St-Polycarpe en 2017

À propos de l'auteur

Stéphanie Lacroix

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Profitez de cette offre
PUBLICITÉ