Mais où sont donc les producteurs agricoles à Rigaud?

Sur le territoire de Rigaud, près de 60 % de de sa superficie est consacrée à l’agriculture. Photothèque

À l’automne 2017, la Ville de Rigaud lançait un appel à tous afin de recueillir les commentaires et des idées pour son plan stratégique dans une perspective de développement durable.

On parlait ainsi d’une première consultation,  pour le plan de développement durable 2018-2033,  la deuxième devait se dérouler les 26 et une autre 31 mars. Aux dires de Marie-Andrée Gagnon, responsable des communications à la Ville de Rigaud, peu ou pas de producteurs agricoles étaient présents et aucun ne s’est inscrit pour les deux rencontres de la phase 2. « Le développement durable touche tout le monde, pourtant nous ne constatons pas d’intérêt, jusqu’ici, démontré par les producteurs agricoles. Nous aimerions bien compter sur leur participation », mentionne-t-elle.

Sur le territoire de Rigaud, près de 60 % de de la superficie est consacrée à l’agriculture. Elle se veut donc un joueur important en matière de développement pour les années à venir.

Sachant, donc, que le secteur agricole couvre une grande partie du territoire de Rigaud et que les agriculteurs ont un rôle clé dans le développement local et régional, la Ville de Rigaud souhaite la participation des familles du secteur agricole pour intégrer leur vision et leurs besoins actuels et futurs dans le plan de développement durable 2018-2033. « Les entreprises, les associations et les familles sont également invitées à participer en grand nombre aux séances de consultation publique », lance Marie-Andrée Gagnon.

Les producteurs agricoles pourtant concernés

Lors de ces consultations, plusieurs thèmes abordés concernent directement les producteurs agricoles.  « Ces thèmes sont discutés et l’ont devra établir s’ils sont prioritaires ou non de même que  le moment où nous entamerons les démarches avec la population de Rigaud afin de les mettre en place », indique Marie-Andrée Gagnon.

On parle notamment  de relève agricole, de la santé des rivières et du développement de jardins collectifs sur des parcelles de terre agricole non exploitée. Il est aussi question de la  valorisation des terres agricoles non exploitées et des friches.  Sont également discutés des thèmes tels que la souveraineté alimentaire, la foresterie sur les terres agricoles, la valorisation de la biodiversité.  On parle également d’appuyer les agriculteurs dans leur gestion des berges pour la plantation des espaces verts.

Une des soirées de la deuxième phase de cette consultation se déroulait le 26 mars et une autre est prévue le samedi 31 mars de 10 h à 12 h à l’édifice Paul-Brasseur, situé au 10, rue Saint-Jean-Baptiste Est.

Rappelons que le développement durable (DD) s’inscrit aujourd’hui dans les projets des villes, des entreprises, des associations, des institutions et des citoyens ici et ailleurs dans le monde. Ce nouveau plan prendra le relais des orientations et des actions qui auront été avancées, tout en assurant l’intégration des préoccupations et des occasions liées au développement durable.

Le président de l’UPA déplore la situation

Le président de l’Union des producteurs agricoles (UPA) de Vaudreuil-Soulanges, Louis-Marie Leduc, se dit déçu de la situation. « Dans nos propres rencontres, je constate un désintérêt. Nous organisons des assemblées d’information, histoire de prendre le pouls de nos membres et il y a peu de participation », déplore Louis-Marie Leduc.

Ce dernier prévient qu’il y aura des changements dans les années à venir en matière d’agriculture. « Je ne comprends pas l’attitude des producteurs agricoles de Rigaud.  Pourtant, on leur dit de s’impliquer.  Lorsque Vaudreuil-Dorion a fait la même démarche, le maire Guy Pilon a été agréablement surpris de l’implication des producteurs. Chose certaine, si tu ne vois pas à gérer tes affaires, d’autres risquent de le faire à ta place », fait-il remarquer.

Mentionnons que, avec Les Cèdres, Rigaud est le territoire où l’on compte le plus de producteurs laitiers dans la MRC de Vaudreuil-Soulanges.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *