Les municipalités entendent passer de la parole aux actes

Alexandre Cusson, président de l’UMQ, était accueilli par Guy Pilon, maire de Vaudreuil-Dorion, le 5 juin dernier à l’hôtel de ville. Photo Stéphane Fortier

En ce 5 juin, le président de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) et maire de Drummondville, Alexandre Cusson, était de passage à Vaudreuil-Dorion dans le cadre de sa tournée des régions.

Sous  le thème « De la parole aux actes », Alexandre Cusson, accueilli par le maire de Vaudreuil-Dorion, Guy Pilon, a parlé des différents enjeux qui attendent les municipalités du Québec au cours des prochaines années.

D’abord, Guy Pilon  s’est dit très heureux du passage du président de l’UMQ dans sa ville. « Je suis honoré que le président de l’UMQ ait choisi de faire un arrêt à Vaudreuil-Dorion dans le cadre de sa tournée 2018. Mes collègues et moi profiterons de la rencontre des élues et élus de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent pour nous assurer que nos priorités régionales soient entendues haut et fort dans le cadre de la campagne à venir », a ajouté le maire Guy Pilon.

« C’est mon 4e arrêt et il en reste une trentaine. Notre slogan fait clairement appel à l’action », a d’abord mentionné Alexandre Cusson. Plusieurs sujets préoccupent le président, notamment l’avenir de l’impôt foncier, la nouvelle économie qui a de moins en moins besoin de bâti et donc, a un impact important sur la fiscalité municipale. « Il y aussi le commerce en ligne qui menace  les commerces qui ont pignon sur rue dans nos municipalités. À cause du commerce en ligne, on compte 2000 commerces de moins au Québec et des pertes, en terme de taxes municipales de 65 M $. De plus, les gens ont tendance à rénover de plus en plus au lieu de bâtir. Cela aussi a un impact », a fait remarquer Alexandre Cusson.

Quatre enjeux

La campagne électorale provinciale sera une bonne occasion de rappeler aux différents partis politiques, les préoccupations des municipalités.  « L’UMQ va elle-même faire campagne pour que les enjeux municipaux fassent partie de l’autre campagne, en vue des élections du 1er octobre prochain au Québec. Elle a identifié quatre grands enjeux auxquels il faut s’attaquer en priorité soit l’autonomie, la mobilité, la fiscalité et l’occupation du territoire. L’UMQ invite les candidates et les candidats à l’élection générale du 1er octobre prochain à discuter de ces enjeux et de prendre position sur les 13 propositions contenues dans la plateforme », a déclaré le président de l’UMQ.

À ’occasion des Assises 2018, les chefs des principales formations politiques se sont tous engagés à transférer un point de la taxe de vente du Québec (TVQ) aux municipalités, l’équivalent de 1,5 milliard $. Le premier ministre du Québec a signifié son intention de réformer en profondeur la fiscalité municipale, en payant notamment la totalité des compensations tenant lieu de taxes foncières sur les immeubles gouvernementaux et en révisant le partage des redevances sur les ressources naturelles.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
En savoir plus
PUBLICITÉ