Les Cèdres: Le maire d’un beau coin tranquille

Cet automne, Raymond Larouche a été réélu maire de la Municipalité Les Cèdres par acclamation. VIVA média l’a rencontré alors qu’il entamait un deuxième mandat comme premier citoyen des Cèdres, municipalité qu’il s’est promis de mettre sur la « map ».

L’objectif de la rencontre était de parler des petits trésors de la municipalité et de ce qui fait son charme. « Ce que j’aime de la municipalité c’est qu’on est en campagne tout en n’étant pas trop loin de tous les centres. C’est un coin tranquille et le bord de l’eau est formidable. Les gens s’entraident et ils sont bien sympathiques. C’est une belle communauté », lance-t-il d’emblée.

Raymond Larouche n’est pas natif des Cèdres, mais il y habite depuis une quarantaine d’années. C’est en faisant de la motoneige dans la région qu’il a découvert le charme des lieux. Puis, il a décidé de s’y établir. Élu au poste de maire en 2013, celui qui a travaillé avec le public toute sa vie, a teinté la mairie de sa personnalité ouverte sur les autres.

De son bureau, il a une belle vue du chemin du Fleuve. Le maire affirme que sa porte est toujours ouverte et que les employés peuvent venir le voir. « J’ai créé ici une belle ambiance. La population s’en rend compte. Un citoyen qui veut me voir, je vais le rencontrer n’importe quel temps. Si quelqu’un m’appelle ou m’envoie un courriel, obligatoirement je rappelle les gens », assure celui qui rentre travailler à l’hôtel de ville tous les jours.

Alors que certaines villes peinent à attirer des citoyens à ses séances du conseil, Raymond Larouche est fier de voir une dizaine de citoyens fidèles lors de ces rendez-vous mensuels, qui reprennent, d’ailleurs, le 28 novembre avec un nouveau conseil municipal (2 conseillers réélus et 4 nouveaux élus).

Le maire dit porter une attention particulière à rendre les choses municipales accessibles aux citoyens. « Lors de ces assemblées, j’explique toujours un peu c’est quoi qu’on fait. C’est une chose que j’ai mise en place en rentrant ici. Mme Quesnel (mairesse précédente) lisait tous les ‘‘attendu que’’ d’un règlement. Les gens dans la salle ne savent même pas de quoi tu parles. Moi quand je fais une assemblée, je dis le titre et j’explique c’est quoi. »

Activités de rencontre

Dans quelques jours, la Municipalité tiendra son Marché de Noël. Elle a choisi de donner une touche spéciale à son événement avec la visite du renne Rudolphe. Les activités et spectacles pour la famille sont bien appréciés par la population, comme le retour de la Fête du Thuya ainsi que les Mercredis Shows pendant la saison estivale.

« La première année quand on a commencé les Mercredis Shows, il y avait des fois trois ou quatre personnes. La deuxième année, on a commencé à en avoir un peu plus, une vingtaine de personnes. J’ai dit : si ça reste comme ça, on va arrêter ça. Mais cette année ç’a été super. Il y a eu des soirées où il y avait 300 ou 400 personnes », raconte le maire, qui souhaite créer des rassemblements et des lieux de rencontres pour les citoyens.

Faire fleurir la ville

L’accès à l’eau est sans contredit l’un des points forts des Cèdres. L’accent est d’ailleurs mis sur le bord de l’eau depuis quatre ans. L’été dernier, Les Cèdres a mis son ancien ponton à vendre pour le remplacer par un nouveau ponton électrique qui fait la fierté de l’administration. Les touristes et les cyclistes apprécient la traverse, mais les citoyens aussi y trouvent leur compte. « On a une randonnée sur le fleuve avec un bout dans le village pour parler du circuit patrimonial. Ç’a beaucoup pogné cet été » lance le maire. Pendant ce circuit racontant l’histoire des Cèdres, les participants découvraient, entre autres, la galerie de Bernard Séguin-Poirier, la boulangerie et la quincaillerie qui a plus de 130 ans. Plus de 500 personnes ont fait cette excursion, cet été.

Bacs à fleurs, fleurs suspendues, pavillon et tables à pique-nique sur la place du quai, l’illumination des arbres à l’entrée du village et l’aménagement de parcs sont autant d’initiatives prises pour embellir la municipalité, ce qui contribue à son charme. La boulangerie 2 Grains au moulin, située dans l’une des plus vieilles maisons de la place, et l’ouverture du vignoble Le Bourg des Cèdres, à l’arrière de la plus ancienne maison du village, sont la preuve que le village peut se développer tout en gardant son cachet. D’ailleurs, la Municipalité a manifesté son désir de développer une image cohérente et esthétiquement agréable de l’affichage commercial en développant un guide d’affichage.

Le Pôle logistique, une nouvelle école primaire, une résidence pour personnes âgées… Les projets de développement sont bien présents pour la Municipalité dans les prochains mois et années. « Quand je suis entré en poste comme maire, le premier but que je m’étais donné c’était de mettre Les Cèdres sur la ‘‘map’’. De plus en plus, on s’en vient sur la ‘‘map’’. Les gens voient qu’on a fait des améliorations. Je ne tiens pas, et la population non plus, à faire une grosse ville. On va essayer de la garder la plus rurale possible », conclut Raymond Larouche qui veut que sa Municipalité se développe, mais en restant un beau petit coin tranquille.

Un affichage harmonieux

Devant un nombre grandissant d’insatisfactions face au cadre réglementaire d’affichage en vigueur, le Comité de développement économique des Cèdres a entamé, en juin dernier, une démarche pour l’élaboration d’un guide d’affichage. Pour ce faire, la Municipalité a mandaté la firme Apur urbanistes-conseils afin d’accompagner un comité de travail formé pour étudier les besoins et les attentes des commerçants et des gens d’affaires en matière d’affichage commercial.

Lors de la dernière séance du conseil municipal avant les élections, le 3 octobre, le comité de travail sur l’affichage a déposé la version préliminaire d’un guide comprenant une vision commune partagée par les commerçants et les gens d’affaires de la municipalité. Le document contient un ensemble de recommandations que le comité de travail souhaitait présenter au conseil afin de l’alimenter dans sa réflexion quant à la révision éventuelle du cadre réglementaire de l’affichage commercial.

Dans le guide du comité, il est proposé de contrôler l’affichage commercial selon quatre principaux secteurs : résidentiel, industriel, agricole et le noyau villageois. « On essaye d’avoir un cachet juste pour Les Cèdres. C’est la version préliminaire, mais on sait ce que les gens veulent avoir et l’on sait où l’on veut aller. Il y aura des matériaux acceptés et d’autres qui ne le seront pas. Par exemple, sur l’éclairage ça va être des cols de cygne », souligne le maire. La Municipalité a le guide en main, le conseil de ville et l’administration préparent la façon de corriger le règlement d’affichage pour que les modifications soient en place en 2018.  

 

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *