Le récit d’Élyse

Au secondaire, elle tentait bien que mal de passer inaperçue. Difficile, lorsqu’on vit avec un léger retard psychomoteur. Maintenant, le visage de la littérature québécoise se transforme grâce à sa plume, à son concept novateur.

Élyse Arbic ne se cache plus. Au contraire, elle souhaite se faire connaître. Transparente et franche, elle raconte comment sa dyspraxie et son retard psychomoteur ont affecté son parcours.
À l’école, on se moquait d’elle, de sa différence. « J’ai été victime de beaucoup d’intimidation. On m’a déjà traitée de mongole, de débile. On m’a déjà dit que la meilleure chose qui pouvait m’arriver était de mourir », se souvient-elle, aujourd’hui avec détachement.
Encore à ce jour, à l’âge adulte, ce cauchemar se poursuit. Les gens ne s’arrêtent pas. Ils n’essaient pas de la connaître, ni de la comprendre. Certains préfèrent la juger, à son insu.
Malgré les limites qu’on lui a imposées, Élyse ne s’est jamais laissée abattre et a poursuivi son rêve. « On m’a toujours dit que je ne réussirais pas dans la vie, mais moi je vais renverser la vapeur. »
En effet, des problèmes de motricité fine, de dextérité, de coordination, d’équilibre et d’orientation spatiale ont poussé l’entrepreneure à se dépasser. Sa dyspraxie, un désordre dans son cerveau, et les effets d’une anoxie néo-natale ne l’ont jamais découragée, mais plutôt motivée à foncer pour atteindre ses objectifs.
« Je voulais prouver aux gens que c’est possible de défoncer les barrières et d’aller loin, même avec un retard psychomoteur. »

Passionnée des mots

Du haut de ses 10 ans, elle écrivait déjà. À l’école, elle excellait en français. Son parcours s’est rapidement dessiné. Elle détient aujourd’hui un baccalauréat en littérature et compte cinq ans d’expérience dans une bibliothèque. Mais elle savait pertinemment que son destin ne s’y trouvait pas. Placer des livres et guider les lecteurs vers les bonnes allées ne suffisaient pas. Élyse rêvait de vivre de sa plume. Un jour, elle s’est juré d’offrir ses œuvres, sur les mêmes tablettes qu’elle a côtoyées toutes ces années.

Le début d’une aventure

C’est donc en 2016 que la jeune femme s’est lancée en affaires. Rédactrice et recherchiste, elle se spécialise dans les biographies. « Le modèle d’entreprise que j’ai créé n’existe pas ailleurs », explique l’auteure, fière de son accomplissement.
Depuis octobre dernier, Élyse a rédigé vingt livres personnalisés. Du sur mesure pour des clients de tous les âges. Après avoir recueilli les informations nécessaires auprès des clients, elle écrit sous forme d’un récit, l’histoire de leur vie.
Ainsi, quelques enfants ont vu leur réalité immortalisée dans un livre adapté à leur niveau de lecture. « Chaque enfant mérite d’être un héros », précise l’auteure, qui a récemment offert un livre à l’enfant de Marilou et Alexandre Champagne.
un travail émouvant
Un autre ouvrage l’a propulsée sur la scène publique, celui d’Annie St-Louis, une maman atteinte du cancer. Celle-ci a légué sa biographie ainsi qu’une lettre à ses trois enfants, grâce aux talents de rédaction et à la grande écoute d’Élyse. L’écrivaine a su trouver les bons mots pour décrire la vie de cette femme, qui a perdu son combat en février dernier. L’histoire d’Annie fut très médiatisée. On lui a remis de nombreux cadeaux, comme si cela allait alléger sa peine. Or, celui d’Élyse l’a particulièrement touchée, puisqu’il lui a permis d’immortaliser certains aspects de sa vie, et ce, beaucoup plus fidèlement et précisément que le ferait un album photo.
Ce livre-souvenir, écrit sous forme de récit, ses enfants le chériront toute leur vie.

Collections pour enfants

Elle-même maman d’une fillette d’un peu plus d’un an, Élyse a créé deux collections de livres pour enfants de 4 à 8 ans. Les deux collections comptent chacune quatre titres. La première concerne les limitations que peuvent avoir certains enfants. Des aliments y personnifient les enfants. « Je ne nomme jamais la limitation, mais on la devine. Ça peut autant aider les enfants qui ont des limitations ou les autres enfants qui n’en ont pas, à comprendre la différence. » L’auteure a donc visé un heureux mélange entre les aspects ludique, comique et éducatif.
L’autre collection met en vedette des accessoires, comme des vêtements ou accessoires d’un magasin à rayons. Elle raconte des situations de vie que vivent des enfants.
Les collections sont écrites, mais le public n’aura la chance de les lire seulement qu’en octobre, lors du lancement officiel qui aura lieu dans la région.

Autres produits

Outre les récits personnalisés, Élyse propose également la rédaction d’hommages, idéaux à un mariage, un anniversaire ou à des funérailles, par exemple. « C’est un style d’écriture qui est assez poétique, mais sans tomber dans le fleur bleue, parce que je me dis que ce n’est pas ce que les gens recherchent. »
De plus, elle offrira prochainement des livres numériques, qui seront disponibles sur son site web. On peut d’ailleurs commander son propre livre en ligne.

À propos de l'auteur

Myriam Delisle

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *