Inondations printanières: Le ministère de la Sécurité publique répond aux questions

Après avoir rencontré Yvon Mathieu (lire l’article Un rapport déficient met en péril leur maison), la semaine dernière, VIVA média a contacté le ministère de la Sécurité publique pour lui poser des questions. Près d’une semaine plus tard, Louise Quintin, relationniste pour la direction des communications du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire et du ministère de la Sécurité publique nous faisait parvenir les réponses à nos questions.

Qu’est-ce que le MSP dit au sujet du cas de M. Mathieu?

Tout d’abord, il est important de rappeler que les inondations printanières vécues au Québec ont été majeures et ont touché 290 municipalités dans 15 régions administratives. Le MSP a reçu près de 6000 demandes d’aide financière pour ce sinistre historique dans le cadre du Programme d’aide financière spécifique relatif aux inondations survenues du 5 avril au 16 mai 2017. Bien que le MSP ne peut commenter les dossiers des sinistrés, car ce sont des données confidentielles, mentionnons que le MSP poursuit ses échanges avec les sinistrés afin de faire évoluer leur dossier.

Le MSP est conscient des problématiques vécues par les sinistrés et travaille pour compléter l’ensemble des dossiers afin que tous les montants auxquels les sinistrés ont droit leur soient versés. Les municipalités sont responsables de l’émission des permis en conformité avec les lois et règlements en vigueur, ce qui inclut la zone d’intervention spéciale qui a été décrétée par le MAMOT.

En date du 1er décembre, plus de 75 M$ ont été versés en aide financière à l’ensemble des sinistrés. Le MSP prévoit avoir remis plus 100 millions de dollars d’ici Noël au total.<

Est-ce que le MSP admet ou considère qu’il y a des problèmes de communications dans le processus (sinistré-ville-MSP)?

Le MSP est conscient des difficultés vécues par les citoyens touchés par les inondations printanières. À cet effet, le MSP est en action depuis le moment du sinistre et il continue de mettre tout en œuvre pour soutenir les sinistrés dans cette épreuve. Plusieurs mesures ont été mises sur pied pour faciliter aux sinistrés le suivi de leur dossier et accompagner les municipalités touchées :

  • Notamment, la tenue de 21 journées de rencontres personnalisées. Les sinistrés ont eu l’occasion de poser toutes leurs questions à divers intervenants impliqués dans leur dossier. Pour l’occasion, ces derniers étaient tous réunis sous un même toit. Plus de 3000 sinistrés ont été rencontrés dans 12 localités touchées différentes. Les rencontres personnalisées se sont tenues du 21 septembre au 12 novembre inclusivement.
  • La mise sur pied de bureaux temporaires d’aide aux sinistrés où le MSP, la Croix-Rouge et d’autres partenaires sont présents pour accompagner les sinistrés. Ces bureaux demeureront ouverts aussi longtemps que nécessaire. (Pontiac, Rigaud, Pierrefonds, Gatineau).
  • La création de comités de partenariat entre le MSP, le MAMOT, les certaines villes touchées pour permettre le partage d’information.
  • Un accompagnement accru auprès des municipalités touchées pour répondre rapidement à leurs besoins.
  • La création d’ententes avec des organismes concernant l’hébergement temporaire.

Combien de dossiers pour l’ensemble du Québec et pour Rigaud?

Le MSP a reçu, jusqu’à maintenant, 6039 réclamations, dont 280 de la ville de Rigaud.

Combien d’argent a été versé pour l’ensemble du Québec et Rigaud?

Le MSP a versé un total de 75 334 142 M $ pour le Québec, dont 5 208 084 $ pour les sinistrés de Rigaud.

 

 

 

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *