Le jeune Alexy de Saint-Zotique a eu sa chambre hyperbare

En février dernier, la famille du petit Alexy Molleur, 7 ans, de Saint-Zotique, lançait une campagne de financement dans le but de permettre au jeune garçon vivant avec l’autisme de profiter des bienfaits d’une chambre hyperbare.

Alexy Molleur a eu sa chambre hyperbare ce printemps.

Ainsi, durant le mois de février et de mars, les proches du jeune garçon ont organisé différentes activités dans le but d’amasser les quelque 20 120,63 $ nécessaires à l’achat de l’appareil.

Bingo, souper-bénéfice, emballage au supermarché, quilles-o-thon… la famille a tout mis en œuvre pour amasser le maximum d’argent possible dans le cadre de cette campagne parrainée par l’organisme SOS Handicapés.

À la fin des activités, les proches d’Alexy ont fait le bilan des dons amassés : un peu plus de 15 000 $. À ce stade, ils se disaient que la famille pourrait tout de même louer la chambre hyperbare durant un peu moins d’un an, puisque la location est offerte à environ 1000 $ par mois.

Surprises

Toutefois, contrairement à ce qu’ils croyaient, tout n’était pas terminé. Isabelle Bruyère, membre de la famille et grandement engagée dans la campagne, a reçu un appel téléphonique d’un employé de l’entreprise Zinc de Salaberry-de-Valleyfield. Grâce à la mobilisation des employés, 1610 $ avait été amassé. Surprise supplémentaire, l’entreprise a doublé le montant, et l’un des cadres a ajouté un 50 $. Ainsi, 3270 $ s’ajoutait au montant.

Peu de temps après, le propriétaire d’une entreprise de mécanique de Salaberry-de-Valleyfield a demandé à Isabelle Bruyère combien d’argent manquait pour l’achat complet de la chambre hyperbare, et a accepté de verser le montant, soit 1200 $. « C’était incroyable de constater que nous avions atteint le montant nécessaire à l’achat complet de l’appareil », partage-t-elle.

Dévoilement

Les proches de la famille se sont donc présentés chez Alexy à la fin du mois de mars, en prétextant vouloir tracer un bilan financier de leurs initiatives. Ils réservaient cependant une surprise de taille à la famille : la chambre hyperbare allait être livrée le jour même.

« C’était un moment très émotif pour les parents d’Alexy », confie Isabelle.

En quelques semaines, les effets bénéfiques ont pu être observés sur le jeune garçon. Son professeur d’école a dit avoir remarqué une nette amélioration dans son comportement et sa coordination en général.

Selon ses proches, Alexy adore sa chambre hyperbare, et il lui arrive même d’y dormir.

Remerciements

Au nom d’Alexy et de toute la famille, Isabelle Bruyère souhaite remercier tous les citoyens et toutes les entreprises qui ont contribué à l’achat de la chambre hyperbare.

« Je sens que le mot merci ne suffit pas ! C’est énorme pour la famille. Puisque le montant intégral a été amassé pour l’achat de l’appareil, les parents peuvent continuer à financer les séances d’ergothérapie d’Alexy. Sans la mobilisation de toute la communauté, cela n’aurait pas été possible », dit-elle.

À propos de l'auteur

Stéphanie Lacroix

Directrice de l'information

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *