Le déneigement aux frais des citoyens

Pour l’hiver 2017-2018, certains citoyens de Saint-Zotique pourraient devoir payer pour le déneigement de leur rue à même leur compte de taxes.

Lors de l’assemblée municipale de mai dernier, les élus ont eu à se prononcer sur l’avis d’intention de facturation pour le déneigement des rues privées au sud de la rue Principale. La résolution laissait deux options aux citoyens de ces rues : que les montants du déneigement soient transférés au compte de taxes de ces citoyens ou que les propriétaires de ces rues privées aient la possibilité de se retirer du contrat municipal de déneigement et qu’ils prennent en charge leur déneigement. Le vote s’est conclu avec quatre élus en faveur et deux élus contre. Le maire Yvon Chiasson avait alors apposé sont droit de veto sur cette résolution, ce qui avait ramené le point à l’ordre du jour de la séance du 20 juin. Le vote étant identique, la résolution a été adoptée à la majorité.

« Ce sont des élus qui ont décidé de dire pourquoi qu’on paye pour ces rues-là. Dans leur façon de voir ça, c’est comme si l’on déblaye leurs entrées privées. Moi à mon avis la rue reste une rue et l’entrée c’est où tu stationnes ton automobile. Ils ont le droit de penser comme ils veulent, mais moi je n’étais pas d’accord avec ça », explique le maire Yvon Chiasson qui avait tenté de convaincre son conseil de ne pas aller de l’avant avec ça, l’été dernier.

Les rues privées

À Saint-Zotique, quelques rues sont privées. D’autres rues ont déjà été privées, mais elles ont été cédées à la Ville avec le temps. « Les rues privées doivent être conformes pour que la Ville les reprenne. Sauf qu’on sait que ces rues ne seront jamais conformes parce qu’elles n’ont pas la largeur. Les maisons ont été construites comme ça et ç’a été accepté comme ça par la Municipalité dans ce temps-là », ajoute Yvon Chiasson, se disant prêt à reprendre ces rues bien qu’elles ne soient pas conformes.

C’est ce que souhaiterait Eli Chaktoura, propriétaire de la 45e avenue. En achetant sa maison, en 2010, il devenait par le fait même propriétaire de l’avenue. Le citoyen avance que sept autres propriétaires de rues sont dans la même situation que lui. Sur chacune de ces rues se trouvent plusieurs maisons et propriétaires. Ces derniers ne sont pas propriétaires de la rue, mais ils sont affectés par la situation. « J’ai demandé à la Ville de prendre la rue, par deux fois. On s’en balance que cela soit privé ou pas. Prenez-la comme les autres rues que vous avez prises dans le passé », lance Eli Chaktoura qui s’est toujours fait dire non par la Ville.

Il trouve injuste qu’après de nombreuses années où le déneigement faisait partie des services offerts par la Municipalité cela change maintenant sans consultation citoyenne. « Ceci est complètement ridicule et la Municipalité ne devrait pas s’acharner sur une dizaine de propriétaires pour tenter d’économiser entre 6000 $ et 7000 $ sur un budget de déneigement actuel d’environ 320 000$ par année pour l’ensemble du territoire de la municipalité », peut-on lire dans la lettre d’Eli Chaktoura envoyée à VIVA média le 6 octobre 2017, lettre que le citoyen a l’intention de déposer à la Ville pour les conseillers et le maire.

Le maire Yvon Chiasson confirme que le montant en jeu est effectivement d’environ 6400 $. «C’est 6400 $ sur un budget de 10 M$. Je trouve que c’est diviser la population. On est unis. On est une ville, il faut rester ensemble et s’aider. Ça fait environ 25 propriétaires mécontents. Je ne vois pas pourquoi on les rendrait mécontents. Pas pour 6400 $», avance le maire.

En juillet, les citoyens des rues privées visées par cette résolution avaient reçu une lettre datée du 14 juillet les invitant à une rencontre d’information le 20 juillet. C’est lors de cette rencontre qu’ils ont appris que la résolution avait été adoptée et qu’ils allaient devoir payer le déneigement de leur rue cet hiver.

Une nouvelle résolution

En conclusion de sa lettre, Eli Chaktoura demande au conseil de reconsidérer sa décision. « On demande au conseil municipal de la Municipalité de Saint-Zotique de reconsidérer cette décision que nous croyons anti-démocratique soit celle de refacturer le déneigement pour ces quelques avenues de la Municipalité considérées privées par la Municipalité et on leur demande aussi de prendre en charge toutes ces avenues et d’arrêter de s’acharner sur quelques résidents. »

Sa demande sera peut-être entendue. En effet, le maire Yvon Chiasson a confié à VIVA média avoir l’intention de ramener le point au conseil municipal. Notons qu’avec le résultat de l’élection du 5 novembre, trois nouveaux conseillers se joignent au conseil dont les séances reprennent ce soir.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *