La SQ et les pompiers effectuent des recherches nautiques pour retrouver un individu

(Photo: Alain Gaudreau)

Des recherches ont été effectuées par deux services d’urgence, le vendredi 14 septembre, afin de possiblement retrouver le corps d’un individu qui aurait sauté dans la baie Saint-François.

Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) du poste de la MRC de Beauharnois-Salaberry, les pompiers du Service de sécurité incendie de Salaberry-de-Valleyfield et des employés de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield ont participé aux recherches qui se sont principalement déroulées sur la rivière Saint-Charles.

(Photo: Alain Gaudreau)

D’ailleurs, les agents de la SQ ainsi que les sapeurs campivallensiens ont ratissé les berges, ponts et jetées le long de la rivière Saint-Charles. Étant donné que le niveau de l’eau a été baissé, les pompiers ont mis une embarcation à l’eau afin d’effectuer des recherches sur la portion entre la rue Hébert et la rue Saint-Charles.

Questionnée par VIVA média, afin de savoir si une personne avait été portée disparue dans la région, la sergente Nathalie Girard précise que les informations reçues par les policiers sont plausibles. « Il faut comprendre une chose importante, souligne l’agente aux communications. J’ignore si des gens ont été portés disparus, mais ce n’est pas parce qu’il n’y en aurait pas que ce n’est pas possible. »

Mme Girard fait savoir que des recherches ont aussi été effectuées par hélicoptère. Toutefois, rien n’indique pour l’instant qu’elles se sont avérées positives.

(Photo: Alain Gaudreau)

À titre informatif, rappelons qu’une dame a contacté les policiers le mercredi 12 septembre pour aviser qu’un homme venait de sauter dans la baie Saint-François, mais que l’individu n’avait pas refait surface. Selon les informations données par le témoin, l’homme aurait sauté à proximité de la prise d’eau qui se déverse dans la rivière Saint-Charles. « Pour l’instant, l’homme n’a pas été localisé, explique Mme Asselin. Nous ignorons s’il est parvenu à ressortir », laissait savoir la sergente Ingrid Asselin, responsable aux communications avec les médias à la Sûreté du Québec.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *