La Commission scolaire des Trois-Lacs réagit au palmarès des écoles

Le 11 novembre dernier, le Journal de Montréal publiait son palmarès des écoles basé sur une étude de l’Institut Fraser. Dans le lot, l’école du Chêne-Bleu à Pincourt se distinguait en se classant 4e en Montérégie. Comment la Commission scolaire des Trois-Lacs (CSTL) a-t-elle accueilli cette nouvelle?

« C’est sûr qu’on pourrait dire qu’on est bien fiers du Chêne-Bleu quatrième en Montérégie, mais ce n’est pas ça qu’on regarde. Nous ce dont on est fiers c’est à l’intérieur de nos écoles comment ils se sont améliorés au cours des dernières années. Comment notre taux de décrochage a diminué. Ça, on n’en parle pas dans ce bulletin des écoles secondaires », lance la présidente de la commission scolaire des Trois-Lacs, Francine St-Denis. D’ailleurs, elle fait remarquer que le taux de décrochage dans ses écoles continue de baisser, pour se chiffrer à 10 % l’année dernière.

Elle sait que, chaque année, les parents et les citoyens attendent ce palmarès. Beaucoup de gens le regardent, mais selon elle ce n’est ni positif, ni négatif pour la CSTL. Francine St-Denis considère que le rapport annuel, qui sera présenté en décembre, sera beaucoup plus représentatif de la situation des écoles et parlera davantage des gestes concrets. « Nous, ça nous parle plus le rapport annuel. On fait nos comparaisons en écriture, en lecture, en mathématique. On donne le portrait de notre commission scolaire et des élèves », de souligner la présidente.

Francine St-Denis se dit fière de ses écoles et fait remarquer que les bâtiments sont beaux. Ça joue un rôle sur la réussite des élèves, selon elle. « Nos bâtiments sont beaux. On les améliore tout le temps. Je suis fière de le dire. Venez dans nos écoles, vous allez voir tous les projets et tout ce qui se fait », ajoute-t-elle. C’est un milieu de vie qu’on essaye de développer pour les élèves. Il y a les sport-études, l’art-études, l’harmonie… Il y a aussi un milieu de vie pour notre clientèle sur le territoire. Au-delà des notes c’est tout ce qui vient avec aussi. Ça c’est important pour les élèves.»

Écoles publiques de la région

Du Chêne-Bleu, Pincourt
rang 122/455 écoles
Taux d’échec aux cinq épreuves*: 10,7 %

Soulanges, Saint-Polycarpe
rang 172/455 écoles
Taux d’échec aux cinq épreuves*: 12,9%

Macdonald, Sainte-Anne-de-Bellevue
rang 182/455 écoles
Taux d’échec aux cinq épreuves*: 10,8%

Westwood, Hudson
rang 212/455 écoles
Taux d’échec aux cinq épreuves*: 13,9%

La Cité-des-Jeunes, Vaudreuil-Dorion
rang 212/455 écoles
Taux d’échec aux cinq épreuves*: 17%

De la Bais-Saint-François, Salaberry-de-Valleyfield
rang 367/455 écoles
Taux d’échec aux cinq épreuves*: 20%

École privée de la région

Bourget, Rigaud
rang 70/455 écoles
Taux d’échec aux cinq épreuves*: 9,7%

*Langue d’enseignement, langue seconde, histoire et éducation à la citoyenneté, science et technologie, mathématiques aux épreuves de 2016

Données de l’étude de l’Institut Fraser pour le Journal de Montréal, publié le 11 novembre 2017

 

 

 

 

 

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *