Hausse des demandes d’admission au Collège de Valleyfield

Au terme du troisième tour d’admission dans les cégeps, le Collège de Valleyfield connaît une hausse qui s’élève maintenant à 1231 admis, ce qui en fait cette année le deuxième cégep du SRAM ayant la plus forte hausse parmi les établissements francophones après le 1er mars.

Alors que le Service régional d’admission du Montréal Métropolitain (SRAM) enregistrait une baisse globale de 1,8% de ses demandes d’admission au 1er tour cette année,  le Collège de Valleyfield connaissait pour sa part une hausse de plus de 6% des demandes. Les admis en provenance de Vaudreuil-Soulanges représentent maintenant la plus grande portion de l’effectif étudiant du Collège (43%) et l’on assiste également à une croissance constante des inscriptions en provenance des MRC Roussillon et Jardins-de-Napierville (15,6%). Plus de 91% des demandes d’admission proviennent donc de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent, alors que les futurs étudiants de l’Ouest-de-l’Île de Montréal, de Laval, des Laurentides, de Lanaudière et d’ailleurs au Québec représentent néanmoins près de 9% des nouveaux admis. Cette année, 4 demandes d’admission proviennent de l’extérieur du pays, dont l’une pour le programme du diplôme du Baccalauréat international en Sciences cognitives qui connaît pour sa 2e année d’implantation, une hausse considérable des demandes d’admission.

Un potentiel d’attraction accru

Le Collège n’a pas ménagé les efforts pour diversifier et faire connaître sa carte de programmes dans tout le sud-ouest de la province au cours des dernières années, ce qui a vraisemblablement porté fruit. Après l’implantation de deux nouveaux programmes en 2010 – Techniques d’inhalothérapie et Techniques juridiques –, la création d’un centre intégré de formation en Soins infirmiers à même les locaux de l’hôpital Anna-Laberge à Châteauguay en 2013 et l’arrivée d’un double DEC en Arts visuels et Sciences de la nature et du profil Sport en Sciences humaines, s’est ajouté en 2016 le Programme du diplôme du Baccalauréat international en Sciences cognitives, une offre unique au collégial et dans toute la francophonie en Amérique du Nord. Ces ajouts ont certes contribué à augmenter l’attraction auprès des futurs étudiants, dans la région comme à l’extérieur. Le parachèvement de l’autoroute 30 en 2012 a également ouvert la voie à un nombre accru d’étudiants provenant du secteur de Châteauguay, la distance n’étant plus un frein à la fréquentation de l’établissement campivallensien.

Un défi sur le plan des infrastructures

Dans le contexte démographique actuel où le nombre de jeunes en âge de fréquenter un cégep au Québec connaît une décroissance importante, la hausse constante de l’effectif étudiant au Collège de Valleyfield constitue une excellente nouvelle, tant pour l’établissement que pour la région. Cette situation pose cependant de nombreux défis sur le plan logistique, puisque le Collège se trouve de plus en plus à l’étroit. C’est d’ailleurs dans ce contexte que l’établissement a dû aménager le Pavillon E en 2013 afin de permettre l’ajout de six nouvelles salles de classe et de deux laboratoires. Récemment, le Collège a également obtenu l’aval du Ministère pour son projet de construction d’une nouvelle résidence, ce qui, en plus d’offrir des espaces de vie modernes aux étudiants résidants, permettra de récupérer de l’espace dans le Collège pour des locaux de classe et des bureaux.

 

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *