Football collégial : Une fin de saison rêvée pour le Noir et Or de Valleyfield

À la suite d’une saison presque parfaite (7-1), le Noir et Or du Collège de Valleyfield a raflé les honneurs au Bol d’Or 2017, l’emportant 38-25 contre les Islanders de John Abbott. L’extraordinaire saison restera gravée dans la mémoire de l’entraîneur-chef Patrick Nadeau.

Rencontré à son bureau du Collège de Valleyfield en début de semaine, Patrick Nadeau avait toujours de la difficulté à réaliser ce qui s’est passé sur le terrain du Complexe sportif Claude-Robillard le 17 novembre.

« On ne le réalise pas encore, c’est assez fou ce qui se passe pour nous! Nous sommes de retour au Cégep, on croise les gars de l’équipe, et on n’en revient pas! Tout va tellement rapidement au football. On prend tranquillement la mesure des choses », lance d’emblée l’entraîneur qui en était à sa toute première saison à la barre du Noir et Or de Valleyfield.

Une saison presque parfaite

À sa première saison à la barre du Noir et Or de Valleyfield, l’entraîneur-chef Patrick Nadeau, originaire de Vaudreuil-Dorion, a mené l’équipe au sommet, accompagné de toute son équipe de coachs. Photo Guillaume de Chantal

Au début de la saison, rien n’était acquis pour le Noir et Or. Après une défaite crève-cœur en finale du Bol d’Or 2016, certains doutes planaient sur l’issue de la nouvelle saison. « Il y avait des doutes au début de la saison, car il y avait beaucoup de nouveautés dans l’équipe, à la fois du côté des entraîneurs que du côté des joueurs », admet Patrick Nadeau.

Toutefois, un esprit de confiance a rapidement été développé par l’organisation. « Nous avons amorcé la saison avec une thématique particulière; celle du mot finish. Nous voulions insister sur l’importance de terminer le travail à chaque étape du jeu. À titre d’équipe, nous nous sommes donné l’objectif d’y aller une pratique à la fois, un match à la fois », explique l’entraîneur-chef.

Visiblement, l’équipe est parvenue à créer la chimie nécessaire au succès. Le Noir et Or a terminé sa saison régulière avec 7 victoires et une seule défaite. « Nous sommes donc arrivés dans les séries de fin de saison avec la même mentalité. Nous étions focus sur l’idée de vivre un match à la fois. Et cela nous a mené à la grande finale », ajoute-t-il.

Duel au sommet

À la finale du Bol d’Or, le Noir et Or se retrouvait face à face avec les Islanders du Cégep John Abbott, qui ont eux aussi connu une incroyable saison de 7 victoires et d’une seule défaite. « Les Islanders, c’est une très bonne équipe. Ils ont beaucoup d’excellents athlètes de talent. Il y a une belle rivalité entre nos deux équipes; une rivalité qui entraîne beaucoup d’émotions. Nous savions que le match allait être serré », laisse entendre le coach. « Notre niveau de préparation à toutefois déterminer beaucoup dans le match, et le crédit de cela revient à toute l’équipe d’entraîneurs », ajoute-t-il.

Bol d’Or 2017

À la mi-temps, le match était en effet serré. Le touché du Noir et Or réalisé par William Lavoie au 2e quart a scellé la marque de la première demie à 18-17 en faveur des Islanders.

Au retour de la demie, l’équipe de Valleyfield est revenue en force et a réussi à confiner l’équipe adverse loin dans son territoire, ne laissant d’autre choix à John Abbott que de concéder un touché de sûreté. Un peu plus tard dans le match, à la suite d’une séquence de 13 jeux, Maxime Goyette a réussi un autre placement, portant la marque à 22-18 pour le Noir et Or. C’est alors que le #11 Vincent Lemieux (Vaudreuil-Dorion, ancien des Citadins de la Cité-des-Jeunes) a réalisé le jeu du match en faisant perdre le ballon à Jack Zergiotis, le quart arrière de John Abbott.

« Ce jeu a été déterminant, et a fait tourner le match en notre faveur », se rappelle Patrick Nadeau.

Le Noir et Or est parvenu à conserver son avance et a remporté le match par la marque de 38 à 25.

Bien qu’il s’agisse d’une victoire d’équipe, le quart-arrière natif de Les Cèdres Kelley Brossard a décroché la prestigieuse mention de joueur du match. Une plaque commémorative et une bourse d’études de 500 $ se sont ajoutées à son gain. « Kelley Brossard a géré le match comme seul Kelley Brossard sait le faire! C’est un gars posé et en contrôle. Il a step up quand il le fallait », a dit l’entraîneur.

« Je voudrais dire merci aux fans. Nous avons les meilleurs fans du football collégial! On se sent à la maison, même sur la route. » – Patrick Nadeau, entraîneur-chef, Noir et Or de Valleyfield

La suite des choses

2e quart.

Patrick Nadeau est donc de retour au travail, prêt à poursuivre ce qu’il a commencé avec le Noir et Or. Il sait toutefois que ce qu’il a vécu lors de cette incroyable saison demeurera un souvenir impérissable dans sa carrière. « Pour moi, ça représente beaucoup. Quand on est coach, on veut gagner, c’est certain. C’est spécial… Je ne sais pas si un jour j’aurai la chance de revivre une telle expérience, avec un groupe de coachs et de joueurs comme ça. Alors j’en profite le plus possible », confie-t-il.

Le repos devra attendre pour le coach, car la phase intense de recrutement a débuté cette fin de semaine. « Le recrutement est un point fort de notre organisation, et c’est ce qui nous occupe en ce moment. Nous allons poursuivre dans la même vision, soit de demeurer proche des joueurs et de leur famille, et de privilégier une approche personnalisée », conclut-il.

 

À propos de l'auteur

Stéphanie Lacroix

Journaliste

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *