Du retard pour les vendanges

Habituellement, les raisins qui se sont fait dorer au soleil tout l’été sont prêts à être ramassés à la mi-septembre. Cette année, les vignerons constatent un retard de 7 à 10 jours dû à la météo peu favorable des derniers mois.

Tant Serge Primi de Côte de Vaudreuil, que Benoit Pilon du vignoble Le Bourg des Cèdres souhaitent donner encore la chance à leurs raisins du mûrir afin d’augmenter la concentration et le sucre dans le fruit. Ils sont cependant tributaires de la météo. Le beau temps des derniers jours et ce qu’on annonce prochainement est favorable pour eux. Leur ennemi reste le gel. En effet, il suffirait d’un seul gel pour obliger les vignerons à ramasser les raisins.

« Il ne faudrait pas qu’on ait un gel. Après un gel la vigne tombe automatiquement en dormance et les raisins ne mûriront pas plus », d’expliquer Serge Primi.

Jaser et s’amuser

Benoit Pilon se prépare à accueillir le public intéressé à participer aux vendanges, dès le week-end du 23 septembre. Il poursuivra la récolte jusqu’au mois d’octobre. Une vingtaine de cueilleurs par jour est nécessaire afin d’effectuer le travail. Cette activité en plein air attire une clientèle fidèle et même des familles.

« Les gens viennent en famille et entre amis. Ils ont du plaisir. C’est un peu comme aller aux pommes. Les gens jasent, parlent et discutent entre eux au fur et à mesure que ça avance. Ils aiment ça, car souvent les mêmes gens reviennent d’année en année », raconte Benoit Pilon. Chaque journée où il n’y aura pas de pluie, les raisins seront ramassés.

À quoi peut-on s’attendre lorsqu’on participe aux vendanges? D’abord, les participants sont accueillis chez le vigneron tôt le matin. Puis, après avoir reçu une petite formation sur la manière d’utiliser les sécateurs et de manipuler les raisins, les gens s’installent sur leur petit banc parmi les vignes et s’attèlent à la tâche dans la bonne humeur.

« On leur fournit sécateurs, gants, petit banc, chaudière… Et, on leur dit que c’est dans la bonne humeur. Il y a des gens de chaque côté de la rangée. Ils se mettent à tailler au début avec leurs amis, mais après ils passent à l’autre vigne. Ma femme appelle ça du wine speed dating, car ce n’est pas toujours la même personne qui est avec vous », lance Serge Primi. Ce dernier s’attend à ramasser à partir du 28 septembre, et à poursuivre jusqu’au 15 octobre. Cela se peut aussi que les vendanges commencent le week-end du 23 septembre. Cela va dépendre des mesures prises lundi prochain. C’est difficile à prédire.

L’un des plaisirs de cette journée est le repas pris sur place pendant lequel du vin de l’endroit est servi et où les vignerons d’un jour peuvent continuer à partager et à jaser. « On fournit le repas avec le vin, mais pas trop parce qu’il faut qu’ils travaillent aussi l’après-midi », ajoute Serge Primi en riant.

Une cuvée diluée?

Quel impact aura le mauvais temps sur la cuvée de 2017? Il est trop tôt pour le dire encore. Ni Serge Primi, ni Benoit Pilon ne peuvent vraiment s’avancer à ce propos. Les prochains jours peuvent encore changer la donne.  Il faudra attendre encore plusieurs mois pour goûter aux résultats, mais en attendant les vignerons invitent les gens à participer aux vendanges avec eux dans leur décor enchanteur.

Pour réserver sa place pour les vendanges, on peut contacter le vignoble Côte de Vaudreuil par courriel au vaudreuil.vignoble@yahoo.ca. Pour s’inscrire pour les vendanges au vignoble Le Bourg des Cèdres, on contacte l’administration au 450 737-0576 ou info@lebourgdescedres.com.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *