Délices glacés : cinq choses que vous devez savoir sur la crème glacée

 

  • Vous est-il déjà arrivé de ressentir une vive douleur à la tête après avoir pris une grosse bouchée de crème glacée? Ce phénomène, appelé brain freeze, se produit lorsque les nerfs hypersensibles du palais réagissent au froid : ils envoient alors un signal au cerveau, lequel ordonne aux vaisseaux sanguins situés au niveau du front de se contracter et de se dilater brusquement. Ouille!
  • Les parfums de crème glacée « classiques » vous laissent… de glace? Tournez-vous vers les saveurs tendance, telles que : courge musquée, vinaigre balsamique, stout, épinette, hibiscus ou betterave. Pas assez audacieux? Alors, offrez-vous une glace au homard, à la viande chevaline, au bacon, au raifort ou au fromage bleu. Décidément, il faut de tout pour faire un monde!
  • Selon les plus récentes données recueillies par l’International Ice Cream Association, la saveur de crème glacée la plus populaire est — sans grande surprise — la vanille. Les autres parfums qui suscitent l’enthousiasme et la gourmandise sont : chocolat, brisures de chocolat et menthe, biscuits et crème et fraise. Vite, un cornet!
  • En 1686, Le Procope, un restaurant ayant pignon sur rue à Paris, proposait déjà plus de 80 parfums de sorbets et de crèmes glacées! Ses meilleurs vendeurs? Les saveurs d’anis, de frangipane, de citron, de rose et de cannelle. Fait étonnant : cet établissement a franchi les siècles avec succès… et existe encore en 2017!
  • Vous ne digérez pas les produits laitiers ou vous êtes végétalien? Qu’à cela ne tienne! Cet été, régalez-vous d’une délicieuse boule (ou deux!) de crème glacée à base de tofu, de lait de coco, de noix de cajou, de bananes ou de boisson de riz, par exemple. De plus en plus de crèmeries proposent ces options : renseignez-vous!

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *