Début de saison reporté au Centre sportif Soulanges

Le 7 août, la Municipalité de Saint-Polycarpe annonçait par voie de communiqué que la surface glacée du Centre sportif Soulanges ne serait pas prête comme prévu le 10 août, en raison d’un bris d’équipement. La crainte d’une annulation prolongée des activités s’est vite fait sentir.

92 % des utilisateurs du Centre sportif Soulanges proviennent de l’extérieur de Saint-Polycarpe. PHOTO VIVA

Lors de la remise en marche annuelle des équipements de réfrigération, l’équipe du Centre sportif Soulanges a constaté que 2 évaporateurs (chillers) étaient hors fonction.

Or, il est impossible de conserver la surface glacée sans ces pièces d’équipement. Rapidement, l’équipe du Centre sportif a compris que le début de la saison d’activités sur glace était compromis.

« Les pièces d’équipement en question datent de 1980. Nous savions depuis quelques années déjà que nous allions devoir les remplacer. Certaines démarches avaient été amorcées en ce sens avant le bris », indique Jean-Yves Poirier, maire de Saint-Polycarpe.

Un vaste impact

Le report du début de la saison des activités sur glace ne touche pas seulement la communauté environnante de Saint-Polycarpe. En effet, l’ensemble de la MRC de Vaudreuil-Soulanges profite de ces installations.

« Avec le hockey mineur et le patinage artistique seulement, le report du début de saison touche déjà entre 500 et 600 enfants. On doit ajouter à cela les ligues de garage, et les jeunes en sports-étude de l’École secondaire du Chêne-Bleu de Pincourt qui utilisent notre glace. Selon les statistiques, 92 % des utilisateurs de l’aréna proviennent de l’extérieur de Saint-Polycarpe », laisse savoir le maire de la municipalité.

En mode solution

Le bris des 2 évaporateurs empêche de conserver la surface glacée. PHOTO VIVA

Rapidement, l’équipe du Centre sportif, le maire, le conseil municipal et le directeur général se sont mis au travail pour pallier la situation.

Des rencontres se sont tenues pour envisager les différentes options qui s’offrent à la municipalité.

Tous travaillent de concert au même objectif : accélérer le processus permettant le remplacement des pièces brisées.

« Nous ne profitons pas de la même latitude qu’un particulier. En effet, en tant que Ville, nous devons nous soumettre à un processus d’appels d’offres et une série de démarches bureaucratiques plus lourdes. Pour pouvoir amorcer la saison en septembre et limiter les impacts sur le calendrier, nous souhaitons obtenir une exemption de la part du Ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire », explique le maire, précisant que l’équipe tient à ce que tout soit réalisé dans les règles de l’art malgré une éventuelle dispense.

Le maire Jean-Yves Poirier a donc joint la députée de Soulanges et ministre Lucie Charlebois, dans le but de solliciter son appui dans la démarche. « Nous avons senti une belle ouverture de se part. Elle s’est activée rapidement dans le dossier et nous avons pu compter sur sa collaboration », dit-il.

Objectif : Septembre

Si tout se passe comme prévu avec le Ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, la municipalité pourrait aller de l’avant rapidement pour le remplacement des évaporateurs.

Elle compte d’abord procéder à la location des pièces pour régler temporairement la problématique, puis procéder à plus long terme au renouvellement de l’équipement.

« Si tout se passe bien, nous pourrions procéder à l’ouverture de la glace en septembre, ce qui ne compromettrait pas trop le calendrier », partage le maire. En effet, selon ce scénario, seules quelques activités prévues au mois d’août auraient été touchées par le report du début de la saison.

« Nous savons que la situation inquiète beaucoup de gens. Le téléphone ne dérougit pas. Mais toute l’équipe est mobilisée dans les derniers jours et tous les efforts sont pris pour régler la situation », conclut le maire.

Alors qu’ils attendent des nouvelles du ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, les élus et membres de l’équipe de la Ville de Saint-Polycarpe rencontreront les maires et directeurs généraux des autres municipalités de la région la semaine prochaine pour réfléchir à différentes options dans la foulée de cette situation.

 

À propos de l'auteur

Stéphanie Lacroix

Directrice de l'information

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
En savoir plus
PUBLICITÉ