De passage dans la région, le député Alexandre Boulerice dresse un bilan sombre des Libéraux

Le député de Rosemont-La Petite-Patrie, Alexandre Boulerice, était de passage dans la circonscription de Salaberry-Suroît en compagnie de sa collègue Anne Minh-Thu Quach ce matin. Il a dressé un bilan sombre des Libéraux en ce qui concerne la

Les députés Alexandre Boulerice et Anne Minh-Thu Quach nous ont rencontré à Les Coteaux ce matin.

défense des intérêts québécois à Ottawa. Selon lui, le cas des évaluations environnementales des projets de pipelines dans la région en est un exemple criant.

Rappelons que le porte-parole en matière de Finances et lieutenant québécois du NPD procède présentement à une tournée du Québec. Il n’a pas mâché ses mots à l’égard du gouvernement Trudeau.

« Le caucus québécois du Parti libéral du Canada est essentiellement composé de 40 criquets qui ne font rien pour défendre les intérêts du Québec sur des enjeux importants. J’étais du passage à Coteau-du-Lac en mai dernier pour parler des paradis fiscaux auxquels les députés libéraux refusent de s’attaquer même si la grande majorité des Québécois aimeraient voir des changements. Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres », a-t-il lancé.

Pour Anne Quach, le dossier des quatre oléoducs traversant la région de Vaudreuil-Soulanges montre que le gouvernement Trudeau n’a que peu d’intérêts pour les citoyens vaudreuil-soulangeois.

« Les libéraux ont autorisé les projets en sachant très bien que l’Office national de l’énergie (ONÉ), l’organe régulant les compagnies pétrolières, était justement contrôlées par ces entreprises. L’ONÉ n’aurait jamais refusé un projet payant pour Enbridge ou TransCanada. Les intérêts des Québécois et la protection de l’environnement ont passé derrière l’argent des sables bitumineux », se désole la député.

« Le gouvernement actuel a appuyé plus de projets de pipelines en 18 mois que Stephen Harper en a autorisé en 9 ans. C’est complétement en contradiction avec leur discours », a déploré le député Boulerice de son côté.

Travail d’équipe

Alexandre Boulerice est un grand supporteur du travail de sa collègue Anne Quach dans Salaberry-Suroit.

« Toute l’équipe se fait un devoir d’obliger le gouvernement à prendre en considération les intérêts des Québécois en posant des questions pertinentes. À titre de porte-parole en matière de Jeunesse, Anne met beaucoup de pression sur le ministre de la Jeunesse, Justin Trudeau, a rappelé le député montréalais. Le plus frustrant, c’est qu’il ne répond jamais. Je peux simplement garantir qu’Anne ne lâchera pas le morceau. »

Selon Anne Quach et Alexandre Boulerice, il serait normal qu’un gouvernement responsable défende les intérêts des Québécois. « Des solutions existent, des projets de lui sont proposés mais encore faut-il que le gouvernement en place accepte de sortir de ses vieilles façons de faire qui ne favorisent que les plus fortunés » , a conclu Anne Quach.

Cet après-midi, Alexandre Boulerice va profiter de son passage dans la région pour visiter quelques endroits bien connus avec Anne Quach. Ils iront à la Ferme Brasserie Schoune à Saint-Polycarpe, au Artisans du Terroir à Coteau-du-Lac et bien-sûr aux 79e Régates de Valleyfield.

À propos de l'auteur

Vous aimerez également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *